+33 1 34 38 58 00

Blog

Maritime et environnement : réduire l’empreinte écologique du transport maritime.

Convention MARPOL / IMO Low Sulfur

 

Un vaste programme intitulé « convention MARPOL / IMO 2020 » initié par les Nations Unies dans le but de réduire la pollution marine va s’actionner jusqu’à la fin d’année 2019 pour une application au 1er janvier 2020.

 

La flotte commerciale mondiale est constituée de plus de 90 000 navires qui utilisent principalement du fuel lourd appelé également HFO (Heavy Fuel Oil) dont la teneur en oxydes de soufre et d’azote mais aussi en particules fines et extra-fines est significative. La consommation annuelle représente environ « 200 millions de tonnes de fioul lourd (soit 45% de la consommation mondiale annuelle) et 30 millions de tonnes de gasoil (5% de la consommation mondiale annuelle) » indique Paul Tourret, Directeur de l’Institut supérieur d’économie maritime (ISEMAR).

 

Comment limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre par les navires ?

IMO Low Sulfur 2020

 

La nouvelle règlementation sur l'émission de soufre définie par l’Organisation Maritime Internationale (OMI / IMO) prendra effet au 1er janvier 2020. L'objectif est de réduire les rejets d’oxydes de soufre (SOx) des navires dans l'atmosphère de 3,5% à 0.5% dans toutes les zones maritimes.

Afin de limiter l’empreinte écologique des navires, les dirigeants du G7 envisagent même de réduire de 10% la vitesse des navires.

 

 Les alternatives possibles pour répondre à la nouvelle règlementation IMO :

 

  • Utilisation d'un fioul plus léger comme le diesel marin ou d'un fioul peu soufré : cette solution permet de se conformer aux nouvelles normes prévues pour 2020 cependant il faut prévoir des coûts d'achat de carburant plus élevés.
  • Mise en place d’un filtre à fumées appelé « scrubber » sur les cheminées des navires afin d'épurer à 99% les gaz d’échappement.
  • Recourir à des combustibles comme Gaz Naturel Liquéfié (GNL en Français LNG en anglais) : les infrastructures d'avitaillement en GNL restent rares car ces navires sont très couteux à produire.
  • Utilisation par les navires d'énergies électriques comme mode de propulsion.

 

Véritable enjeu environnemental, cette évolution implique pour les compagnies maritimes d'important investissements financiers et techniques. Quelle que soit la solution choisie, des surcharges et des investissements additionnels sont à anticiper.

 

 

Quels impacts sur les taux de Fret, et les capacités de charge ?

Les mois qui précèdent l'entrée en vigueur de la règlementation « IMO Sulphur 2020 » (octobre, novembre et décembre 2019) risquent d’entrainer une réduction des capacités de charge des navires.

 

  • L’écart de prix entre le fuel lourd classique HFO (Heavy Fuel Oil) et le fuel à faible teneur en soufre LSFO (Low Sulphur Fuel Oil) étant très significatif, bon nombre de compagnies maritimes choisissent d’installer des scrubbers ou d’investir dans des navires respectueux de l’environnement.
  • La mise en conformité des flottes implique des arrêts techniques qui risquent de réduire la capacité de charge sur ce nombreux Trade. De nombreuses Compagnies Maritimes vont immobiliser leurs navires pour la pause de scrubbers, ce qui immobilise le navire sur une durée d’environ un mois. Ces arrêts vont provoquer des annulations d'escale ou « Blank Sailing » dans certaines rotations / Trade, donc une baisse des capacités de charge sur le dernier trimestre 2019.
  • Toutes les Alliances Maritime ou presque sont ou vont être concernées.

 

Quels sont les impacts financiers ?

  • Augmentation des prix voire pénurie du Fioul répondant à la norme. En effet, le diesel marin est moins polluant (0,1% de teneur en soufre) mais il est deux fois plus cher et les ressources sont limitées.
  • Mise en place d’une nouvelle taxe « Low Sulfur Surcharge » applicable pour certaines compagnies maritimes dès le 1er novembre 2019 en raison des surcoûts générés (mise en conformité des navires, achat d’un fioul propre…). Le montant dépendra de la compagnie, du Trade et de la période.

 

Afin de préparer au mieux cette période de transition, nous vous conseillons d’anticiper vos réservations sur le dernier trimestre 2019.

 

 

Nos experts sont là pour vous accompagner
Notre service client est disponible 24/7 pour répondre à vos questions, vous donner des conseils par e-mail ou par téléphone.

Contactez-nous


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.