#COMMITTED2YOU

Customer Service is our attitude

Dernières infos Fret Maritime : grèves, délais, taux de fret...


53.09400000000001K vues

Découvrez les dernières informations sur le fret maritime. Restez informés des grèves, des retards, des variations de taux de fret, et des stratégies pour naviguer dans un marché sous tension.

perturbations du fret maritime

Le 16 mai 2024,

 

Nous vous informons que des arrêts de travail d'une durée de 4 heures ont été annoncés par la FNPD CGT dans les ports français. Les arrêts de travail seront effectués dans une plage horaire variant en fonction des ports, entre 10h et 16h aux dates suivantes : 

- Mardi 21 mai 
- Jeudi 23 mai 
- Lundi 27 mai 
- Mercredi 29 mai 
- Vendredi 31 mai 

- Mardi 4 juin 
- Jeudi 6 juin 
- Lundi 10 juin 
- Mercredi 12 juin 
- Vendredi 14 juin 
- Mardi 18 juin 
- Jeudi 20 juin 
- Lundi 24 juin 
- Mercredi 26 juin 
- Vendredi 28 juin 
 

Nos équipes sont mobilisées afin de trouver des solutions pour réduire, dans la mesure du possible, l'impact de ces perturbations sur vos opérations.

Nous vous remercions pour votre compréhension et restons à votre disposition pour toute assistance supplémentaire.


Le 02 mai 2024,

Situation du transport maritime sur l’axe Asie – Europe :

La situation du transport de marchandises par voie maritime reste tendue, en particulier sur l’axe Asie-Europe. Les capacités sont limitées et les prix continuent d'augmenter, influencés par plusieurs facteurs.

L'arrivée précoce de la "Peak Season" (période de haute activité), entraînée par une demande accrue des entreprises européennes en prévision de la rentrée scolaire et des fêtes de fin d'année.

Nous constatons par ailleurs, que les compagnies de l’Alliance maritime « Ocean Alliance » dirigent les navires assignés au marché Asie-Nord Europe vers la Méditerranée en raison de l'instabilité en Mer Rouge. En compensation, les mêmes carriers affectent des navires de plus petite taille sur le marché du nord, diminuant encore la capacité disponible.

Enfin, des annulations temporaires de rotations (Blank Sailings) ont été programmés par les 3 principales Alliances maritimes fin avril et courant mai, exacerbant encore les tensions.

Impact de l'instabilité en Mer Rouge sur le transport maritime de marchandises :

L'instabilité en Mer Rouge impacte directement les activités d'import-export. Face aux récentes attaques contre des navires marchands, la plupart des compagnies maritimes ont temporairement suspendu leur passage dans cette région. À la place, les navires optent généralement pour une route alternative contournant l'Afrique via le Cap de Bonne-Espérance. Cette modification d'itinéraire allonge significativement les temps de transit. Par exemple, le transit supplémentaire pour les importations depuis l'Asie vers le port de Marseille-Fos peut atteindre 20 jours.

Les conséquences sur les opérations portuaires sont multiples :

  • Congestion portuaire :  de nombreux ports mondiaux font face à des congestions, dues à des volumes de fret excédant les capacités des infrastructures. Cette situation entraîne un allongement des délais d’acheminement et des tarifs.
  • Pénurie d'équipements : nous constatons un manque de conteneurs vides, ce qui complique la gestion des flux de marchandises dans les terminaux à conteneurs et provoque des retards.
  • Hausse des coûts : les taux de fret maritime ont augmenté, affectant particulièrement les opérations d'import-export entre l'Asie et l'Europe. Ces fluctuations tarifaires rendent la planification et la budgétisation difficiles pour les expéditeurs.

 

Recommandations

Face à ces défis, il est essentiel d'adopter une gestion agile et proactive. Nous recommandons vivement aux opérateurs d'anticiper leurs réservations (bookings) pour minimiser autant que possible les impacts sur les coûts et les délais de livraison.

Nos équipes sont là pour vous accompagner

Notre service client est à votre disposition pour répondre à vos questions, vous donner des conseils par e-mail ou par téléphone.

Lire les news précédentes


Suspension des mouvements sociaux

nous vous informons que les mouvements sociaux initialement prévus dans l'ensemble des ports français sont suspendus, y compris en date du 27 février 2024 dans les ports suivants :

  • Port du Havre
  • Marseille-Fos
  • Rouen
  • Nantes Saint-Nazaire
  • Bordeaux
     

16, 22 et 27 février 2024 : arrêt de travail national des dockers dans les ports français

En réaction contre l'application de la réforme des retraites, la Fédération Nationale des Ports et Docks (FNPD) CGT appelle les dockers et agents portuaires à de nouvelles mobilisations dans les ports français.

 

Le dispositif serait le suivant :

 

  • Maintien de la suppression des heures supplémentaires et des shifts exceptionnels,
  • Arrêt de travail de 24 heures le vendredi 16 février 2024,
  • Arrêt de travail de 24 heures le jeudi 22 février 2024,
  • Arrêt de travail de 24 heures le mardi 27 février 2024, accompagnée d'une opération "ports morts".

 

Les mouvements de grèves impactant les terminaux portuaires français risquent d’avoir des répercussions sur les semaines à venir et de générer des frais supplémentaires de détention, de surestaries ou de branchements de conteneurs.
 

Nous regrettons sincèrement les désagréments occasionnés par ces événements totalement indépendants de notre volonté, et nous tenons à votre disposition pour répondre à toute question concernant leurs conséquences sur vos envois.

 

Nous vous invitons à consulter ci-dessous le communiqué de presse rédigé par l'Union TLF et diffusé le 15 février 2024 :

Nos équipes sont là pour vous accompagner.

N'hésitez pas à joindre votre contact habituel chez QUALITAIR&SEA ou à contacter notre service client :  experts@qualitairsea.com ☎️ +33 (0)1 34 38 29 91
 

05, 07 et 09 février 2024 : préavis de grève dans les ports français

En réaction à la réforme des retraites, un préavis de grève a été annoncé par la FNPD CGT (Fédération Nationale des Ports et Docks) affectant l'ensemble des ports français.

 

Les actions de grève prévues sont les suivantes :

  • Suspension des heures supplémentaires et des shifts exceptionnels jusqu'à nouvel ordre.
  • Arrêts de travail planifiés :
    • Le lundi 5 février 2024, un arrêt de travail est prévu de 10 h 00 à 16 h 00.
    • Une grève de 24 heures est annoncée pour le mercredi 7 février 2024.
    • Un arrêt de 4 heures le vendredi 9 février 2024 de 10 h 00 à 16 h 00.

Fos (Bassins Ouest)

  • Le 5 février 2024 : arrêt de 11 h à 15 h,
  • Le 7 février 2024 : arrêt de travail du 6 février S3 au 7 février S2 inclus
  • Le 9 février 2024 : arrêt de 11 h à 15 h.


Marseille (Bassins Est) : 05 et 09 février 2024

  •  Shift 1 (6h30 à 13h30) : arrêt de 11h30 à 13h30.
  • Shift 2 (13h30 à 20h30) : arrêt de 13 h 30 à 15 h 30.
  • Shift 3 (20h30 à 3h30) : arrêt de 1 h 30 à 3 h 30.
  • Shift 7 (8h30 à 14h30) : arrêt de 12 h 30 à 14 h 30.
  • Shift 8 (14h à 20h) : arrêt de 14 h 00 à 16 h 00.
  • Shift 9 (7h à 14h) : arrêt de 12 h 00 à 14 h 00.
  • VI (08h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30) : arrêt de travail de 10 h 30 à 14 h 30.

 
Arrêt de travail le 7 février 2024 :  modalités à venir.

Rouen 

Nous attendons le détail des modalités, uniquement certains terminaux de conteneurs réaliserons des arrêts de travail. 

 

Nous suivons de près la situation et vous tiendrons informés des dernières évolutions et modalités supplémentaires de cette grève.
 

Nos équipes sont là pour vous accompagner. N'hésitez pas à joindre votre contact habituel chez QUALITAIR&SEA ou à contacter notre service client :  experts@qualitairsea.com ☎️ +33 (0)1 34 38 29 91
 


Le 24 janvier 2024,

Mobilisation des agriculteurs : impact sur le transport de marchandises

Nous tenons à vous informer que, en raison des manifestations des agriculteurs, plusieurs autoroutes dans les régions suivantes sont actuellement bloquées :

  • Axe Lyon - Avignon
  • Axe Salon - Arles

En conséquence, les enlèvements de marchandises ne peuvent pas être effectués dans ces secteurs pour le moment.

 

Nos équipes sont là pour vous accompagner et vous conseiller des options alternatives, lorsque cela est possible. N'hésitez pas à contacter votre contact habituel chez QUALITAIR&SEA ou à contacter notre service client :  experts@qualitairsea.com ☎️ +33 (0)1 34 38 29 91


Le 12 janvier 2024 :

Attaques de navires en Mer Rouge

La mer Rouge, en particulier dans son extrémité sud près du détroit de Bab el-Mandeb, est devenue une zone de tension pour le transport maritime en raison des attaques par missiles et drones menées par les rebelles Houthis du Yémen.
 

Face aux attaques de navires porte-conteneurs, les principales compagnies maritimes suspendent les traversées passant par la mer Rouge pour assurer la sécurité des équipages et des marchandises. Cette situation risque d'impacter les coûts de transport pour les importateurs et exportateurs :
 

Conséquences sur les Opérations de Fret

Cette situation a un impact notable sur les coûts et la qualité des services de transport maritime, pour les acheminements de fret. Voici les implications principales :

  • Réorganisation des itinéraires : face à l'impossibilité de transiter par la mer Rouge, les compagnies maritimes envisagent des itinéraires alternatifs, notamment le contournement de l'Afrique par le Cap de Bonne-Espérance. Les déviations de routes maritimes allongent significativement les délais et augmentent la consommation de carburant.
     
  • Augmentation des coûts opérationnels : l'allongement des voyages entraîne une hausse de la consommation de carburant et des coûts d'exploitation. Cette situation pourrait conduire à des surcharges ou une augmentation des taux de fret. La capacité à bord et la disponibilité de l'équipement pourraient également être affectées.

 

  • Hausse des primes d'assurance : les primes d'assurance spéciales de guerre restent élevées en raison des risques accrus dans la région.

 

Face à ces défis,  nous vous recommandons de :

  • Prendre en compte les retards potentiels et ajuster vos plannings en conséquence.
  • Anticiper une hausse de coûts du transport maritime.
  • Suivre de près l'évolution de la situation en mer Rouge pour prendre des décisions éclairées.

Nous vous recommandons de planifier vos bookings en conséquence pour minimiser les perturbations.
 


Le 19 décembre 2023,

Arrêt de travail dans certains ports français jeudi 21 décembre 2023 :

  • Port du Havre : l'arrêt de travail est prévu de 12h à 16h.
  • Fos : de 11h à 15h.
  • Marseille :

Shift 1 (6h30 à 13h30) : arrêt de travail de 11h30 à 13h30.
Shift 2 (13h30 à 20h30) : arrêt de travail de 13 h 30 à 15 h 30.
Shift 3 (20h30 à 3h30) : arrêt de travail de de 1 h 30 à 3 h 30.
Shift 7 (8h30 à 14h30) : arrêt de travail de 12 h 30 à 14 h 30.
Shift 8 (14h à 20h) : arrêt de travail de 14 h 00 à 16 h 00.
Shift 9 (7h à 14h) : arrêt de travail de 12 h 00 à 14 h 00.
VI (08h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30) : arrêt de travail de 10 h 30 à 14 h 30.

 


Le 08 décembre 2023,

Attaques contre les navires marchands dans le sud de la mer rouge et conséquences sur l'Import/Export

La mer Rouge, en particulier dans son extrémité sud près du détroit de Bab el-Mandeb, est devenue une zone de tension pour le transport maritime en raison des attaques par missiles et drones menées par les rebelles Houthis du Yémen.

Les attaques ont ciblé des navires commerciaux dans les eaux internationales, augmentant les risques pour la navigation commerciale et la sécurité maritime dans la région. La hausse des attaques a engendré une augmentation des primes d'assurance et des risques opérationnels. Certaines compagnies ont été contraintes de rediriger leurs services via le cap de Bonne-Espérance, prolongeant la durée des trajets.

 

  • Les surcoûts liés à ces détournements et aux assurances spéciales de guerre sont répercutés sur les clients, affectant ainsi les opérations d'import/export.

Nos équipes sont là pour vous accompagner et vous conseiller des options alternatives, lorsque cela est possible. N'hésitez pas à contacter votre contact habituel chez QUALITAIR&SEA ou à contacter notre service client :  experts@qualitairsea.com ☎️ +33 (0)1 34 38 29 91


Canal de Panama : impact de la sécheresse sur le fret maritime

Fret Maritime Canal de Panama Recherche de voies alternatives en réponse à la crise du fret maritime sur le Canal de Panama.

En raison d'une sécheresse extrême, le canal de Panama a dû renforcer ses restrictions de passage et de tirant d'eau, affectant le trafic maritime.

Les restrictions imposées par l'administration du canal prévoient de réduire les transits de 43 % d'ici au 1er février 2024, avec seulement 22 navires autorisés par jour à franchir les écluses néo-panamax.

Cette situation a conduit à des délais d'attente accrus et a forcé les compagnies maritimes à envisager des itinéraires alternatifs plus longs, impactant directement les coûts d'exploitation. La congestion et les retards ont conduits à un temps d'attente moyen de 14 jours vers le Nord et de 9 jours vers le Sud​​.

Surtaxes à anticiper

  • A compter du 1er janvier 2024, certaines compagnies annoncent la mise en œuvre d'une Panama Canal Emergency surcharge, applicable sur les conteneurs afin de couvrir les coûts supplémentaires liés au passage du canal.

Intégration du transport maritime au marché carbone européen

L'entrée du transport maritime dans le marché carbone européen (SEQE de l'UE) est prévue pour 2024, visant à réduire les émissions de CO2 du secteur. Cette intégration impose aux compagnies maritimes d’acheter des quotas pour compenser leurs émissions de CO2, entraînant une augmentation des coûts opérationnels et des tarifs de fret.

 

  • Plusieurs compagnies maritimes, telles que CMA CGM et MSC, ont déjà annoncé des surtaxes pour compenser les coûts accrus liés aux nouvelles réglementations.

Changements dans les Opérations de Marseille Fos en réponse à la réforme des retraites

fret port marseille fos

Le 29 novembre 2023,

 

Dans le contexte des discussions en cours concernant la réforme des retraites, nous tenons à vous informer des récentes décisions prises par la Fédération en rapport avec les activités portuaires de Marseille Fos. Ces décisions, en réaction à la réforme, affecteront les opérations dans les prochaines semaines :

 

À partir du 1er décembre 2023, il y aura une réduction significative des heures de travail avec l'élimination des heures supplémentaires et des shifts exceptionnels.

  • Le 1er déc.  2023, un arrêt de travail est prévu dans les bassins Ouest de Marseille Fos de 12h à 14h.

 

  • Le jeudi 7 décembre 2023, les activités seront suspendues pour une durée de 4 heures. À Fos, cet arrêt est programmé de 11h à 15h. Concernant Marseille :
  • Pour les shifts S1 -S7 -S9 : 2 heures d’arrêt en fin de shifts
  • Pour les shifts VI : arrêt de 10h30 à 14h30
  • Pour les shifts S2 – S8 : 2 heures d’arrêt en début de shift
  • Pour les shifts S3 : 2 heures d’arrêt en fin de shift

 

  • Un arrêt de travail est prévu pour une durée de 24 heures le jeudi 14 décembre 2023 dans l'ensemble des ports.

 

  • Jeudi 21 décembre 2023, les opérations seront  interrompues pendant 4 heures, de 11h à 15h à Fos et concernant Marseille :
  • Pour les shifts S1 -S7 -S9 : 2 heures d’arrêt en fin de shifts
  • Pour les shifts VI : arrêt de 10h30 à 14h30
  • Pour les shifts S2 – S8 : 2 heures d’arrêt en début de shift
  • Pour les shifts S3 : 2 heures d’arrêt en fin de shift

 

Nous comprenons que ces changements peuvent impacter vos acheminements et nous ferons notre possible pour minimiser les désagréments et vous aider à minimiser l'impact de ces perturbations.

Pour toute question ou préoccupation supplémentaire, n'hésitez pas à contacter notre équipe par Téléphone au 01 34 38 29 91 ou par e-mail : experts@qualitairsea.com
 

Mouvement de grève dans les ports français

Le 21 novembre 2023,

 

Perturbations dans certains ports français : nous vous informons qu'un mouvement de grève affectera certains ports le jeudi 23 novembre 2023.

 

  • Port de Marseille : un mouvement de grève est prévu sur les terminaux le 22 novembre 2023 en S3 de 20heures à 03 heures et le 23 novembre en S1 et S2 de 06 heures à 20 heures. De plus, à partir du 1er décembre 2023, il y aura également un arrêt des heures supplémentaires et des shifts exceptionnels
  • Fos : un arrêt de travail sera enregistré le jeudi 23 novembre 2023 en S1, S2 et S3 de 6 heures à 3 heures du matin le lendemain.
  • Port de Rouen : Certains terminaux connaîtront un arrêt de travail de minuit à minuit.

  • Port du Havre : un arrêt de travail de 24 heures sera observé de 06h00 le 23 novembre à 6h00 le 24 novembre.
     

Ces mouvements sociaux sont susceptibles de causer des retards dans le traitement des opérations portuaires et impacter vos acheminements. Soyez assurés que nos équipes sont mobilisées pour trouver des solutions alternatives chaque fois que cela est possible.
 

Nous encourageons vivement les importateurs et les exportateurs à anticiper leurs bookings afin de sécuriser leurs opérations dans la mesure du possible. La préparation préalable peut contribuer à minimiser les perturbations potentielles.

Si vous avez des questions ou avez besoin de plus amples informations, n'hésitez pas à nous contacter par Téléphone au 01 34 38 29 91 ou par e-mail : experts@qualitairsea.com
 


Canal de Panama : impact de la sécheresse sur le trafic maritime global

Le 09 novembre 2023,

La sécheresse qui frappe le Canal de Panama a entraîné des restrictions sur la circulation des marchandises par voie maritime. Une situation est révélatrice des conséquences du changement climatique et du phénomène El Niño*.

Point de situation :

L'autorité du Canal de Panama annonce une réduction de la circulation navale, passant de 29 à 18 transits par jour, soit une diminution de 40% à 50% par rapport à la capacité normale.

Cette sécheresse historique risque d'entraver l’accès au canal de Panama, voie de passage des navires marchands entre l’Atlantique et le Pacifique, pendant de nombreux mois encore.
 

Impact de la sécheresse sur le Canal de Panama, un défi pour le fret maritime mondial.

Conséquences sur les acheminements maritimes :

Le ralentissement forcé du trafic dans le canal affecte le flux commercial mondial, notamment vers la côte est des États-Unis, en rallongeant les délais dans des ports clés comme Charleston.

Face à l'augmentation des temps d'attente, les expéditeurs sont contraints de reconsidérer leurs itinéraires, se tournant vers des voies alternatives telles que le Canal de Suez, malgré des délais de livraison plus longs.

Les secteurs énergétiques, comme le gaz naturel liquéfié, et l'agriculture sont particulièrement touchés. Les navires de containers restent prioritaires, mais les navires de vrac liquide et solide subissent les plus gros impacts.

Cette crise s'inscrit dans un contexte économique tendu pour le secteur maritime, marqué par des récessions et des licenciements, comme annoncé par Maersk. Avec 40% du trafic de conteneurs américains passant par ce canal, les implications économiques sont significatives, impactant environ 270 milliards de dollars de marchandises annuellement.

Qu'est-ce que "El Niño" ?

El Niño est un phénomène climatique qui se caractérise par une augmentation anormale de la température de l'eau dans l'océan Pacifique équatorial, ce qui peut entraîner des modifications significatives des schémas météorologiques mondiaux.

Ce phénomène entraîne des sécheresses et des inondations, impactant l'agriculture, les ressources en eau, et par extension, les infrastructures clés du commerce international comme le Canal de Panama.

 

Engagement de QUALITAIR&SEA envers ses Clients

Nos équipes sont là pour vous accompagner et vous conseiller des options alternatives, lorsque cela est possible. N'hésitez pas à nous contacter :

 experts@qualitairsea.com
☎️ +33 (0)1 34 38 29 91


Articles précédents

grèves et arrêt de travail ports français

Ports français : perturbations et mouvements sociaux

Le 05 juin 2023,

 

Perturbations dans les ports français : nous vous informons que des mobilisations auront lieu du mardi 6 juin au jeudi 08 juin en protestation contre la réforme des retraites.

 

La Fédération nationale des Ports et Docks CGT, appelle à 4 heures d'arrêt de travail, heures supplémentaires et shifts exceptionnels, les 6, 7 et 8 juin 2023.

 

  • Port du Havre : des arrêts de travail auront lieu de 9h à 13h le 06 juin, puis de 12h à 16h les 07 et 08 juin.
  • Port de Marseille-Fos : 4 heures d'arrêt de travail pour les opérations de manutention de 11h à 15h les 06, 07 et 08 juin dans les bassins est et ouest.
  • Port de Rouen : un arrêt de travail de 10h à 14h est prévu dans certains terminaux.

 

Nous déplorons les désagréments que ces mouvements sociaux pourraient causer et ne manquerons pas de vous tenir informés de toute évolution de la situation. Nos équipes sont à votre disposition pour vous proposer des solutions alternatives lorsque cela est possible.

 

Nous invitons les importateurs et les exportateurs à anticiper leurs bookings afin de sécuriser leurs opérations.


Mise à jour le 27 avril 2023

 

Nous vous informons que des arrêts de travail sont prévus sur les terminaux portuaires vendredi 28 avril 2023 :

  • ports de Fos et Marseille : arrêts de travail de 11h00 à 15h00
  • port du Havre : arrêt de travail prévu de 12h à 16 heures.

 

Réforme des retraites : mobilisation dans les ports français

Mise à jour mardi 11 avril 2023

Tout comme la semaine dernière, des arrêts de travail d'une durée de 4 heures sont prévus dans les principaux ports français jusqu'au 14 avril et un préavis de grève de 24 heures a été déposé pour le jeudi 13 avril 2023 par la Fédération Nationale des ports et docks CGT.
 

Des frais indépendants de notre volonté pourraient être engendrés en raison de ces différents arrêts de travail.

Nous regrettons sincèrement les désagréments causés par ces mouvements sociaux et ne manquerons pas de vous tenir informés de toute évolution de la situation. Nos équipes se tiennent à votre disposition pour vous proposer, dans la mesure du possible, des solutions alternatives.

Nous invitons les importateurs et les exportateurs à bien anticiper leurs bookings afin de sécuriser leurs opérations.
 

---

 

Lundi 03 avril 2023,

 

Nous vous informons que les mouvements de grèves continuent.

 

Des arrêts de travail des dockers venant impacter les opérations de manutention auront lieu :

  • Des Un arrêts de travail d'une durée de 4 heures du 03 au 08 avril : de 10h à 14h à Rouen, de 12h à 16h au Havre, de 11h à 15h à Fos et le matin jusqu'à 13h30 à Marseille et à Bordeaux);
  • arrêt de travail de 24 heures le 06 avril aux ports du Havre, Fos, Rouen et Bordeaux (l'arrêt de travail pourra démarrer la veille à 20h, le matin à 06h ou le soir à minuit selon les ports).

 

Nos équipes sont là pour vous accompagner et vous conseiller des options alternatives, lorsque cela est possible.

N'hésitez pas à contacter votre contact habituel chez QUALITAIR&SEA ou à contacter notre service client :

 experts@qualitairsea.com
☎️ +33 (0)1 34 38 29 91
 


Lundi 27 mars 2023

 

Les mouvements sociaux continuent et impactent les ports français.

 

  • Le 28 mars : journée de grève nationale avec arrêt de travail pour une durée de 24 heures de minuit à minuit à Marseille, Fos, Le Havre, Rouen.

 

  • Port de Marseille-Fos : arrêt de travail tous les matins de 11 heures à 15 heures (heure de reprise du travail) lundi 27 mars, mercredi 29, jeudi 30 et vendredi 31 mars.
  • Rouen : arrêt de travail de 10 heures à 14 heures toute la semaine, week-end inclus.
  • Le Havre : arrêt de travail tous les après-midi de 12 heures à 16 heures, du 27 au 31 mars. Concernant le mardi 28 mars : arrêt de travail de 24 heures à partir de 6h00 jusqu'au lendemain, mercredi 29 mars 6h00.
     

Mercredi 22 mars 2023,

Nous vous informons que dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites, des blocages dans les zones portuaires et des difficultés d’approvisionnement en carburants dans certains départements sont à prévoir.

 

Mouvements sociaux dans la plupart des ports français :

 

La Fédération Nationale des Ports et Docks (FNPD) C.G.T appelle à :

  • un arrêt de travail de 72 heures les 21, 22 et 23 mars 2023,
  • une opération "ports morts" le mercredi 22 mars,
  • un arrêt des heures supplémentaires et shifts exceptionnels,
  • un arrêt de travail de l'ensemble des ports le vendredi 24 mars de 11heures à 15 heures.

 

Concernant les ports, nous vous partageons les informations suivantes :

  •  Port de Marseille-Fos :
    • Bassins Est, un arrêt de travail de 72heures est prévu du 21 mars à 6h00 jusqu'au 23 mars-reprise le 24 mars matin.
    • Bassins Ouest, un arrêt de travail  de 72h est annoncé du 20 mars 20h jusqu'au 23 mars-reprise le 23 mars à 20h00. 
  • Port du Havre : les modalités de grève ne sont pas encore connues.
  • Rouen : un préavis de grève des dockers a été annoncé pour les 21, 22 et 23 mars.
     

Nous reviendrons vers vous dès que nous aurons davantage de précisions sur les perturbations à venir. Dans l'intervalle, nous vous invitons à anticiper au maximum vos opérations et nous tenons  votre disposition pour tous compléments.
 


Mouvements sociaux les 14, 15 et 16 mars 2023
 

Différents blocages impactent toujours les principaux sites portuaires et logistiques en France.

 

  • Grève du remorquage : un préavis de grève de 24h du personnel navigant CGT du remorquage a été posé du 17 mars 8h au 18 mars 8h.

 

La Fédération Nationale des Ports et Docks (C.G.T) informe qu'elle appelle l'ensemble des travailleurs portuaires et dockers à de nouveaux arrêts de travail les 14, 15 et 16 mars et le maintien de la suppression des heures supplémentaires et shifts exceptionnels.

 

  • Port de Marseille-Fos : une grève est prévue sur les terminaux de SEAYARD et d'EUROFOS.  Afin de compenser, les deux terminaux proposent d'ouvrir le parc samedi 18 mars de 6h00 à 13h00 ainsi que davantage de ressources le lundi 13 et le vendredi 17 mars.
  • Une ouverture exceptionnelle de la gate Eurofos est prévue le samedi 18 mars 2023 de 6h00 à 13h00. Cette ouverture sera conditionnée par le nombre de rendez-vous réservés au plus tard le vendredi 17 mars à 14h00.

 

  • Port du Havre : arrêt de travail de 72 heures

 

Nous vous invitons à anticiper au maximum vos opérations.

 

Nos équipes se tiennent à votre disposition pour vous renseigner, vous accompagner et vous proposer, dans la mesure du possible, des solutions alternatives.

 


09 mars 2023

Les mouvements sociaux donnent toujours lieu à des opérations de blocage, notamment sur les places portuaires et logistiques havraises dont la Zone du Parc Logistique du Pont de Normandie.
 

 

07 et 08 mars 2023

La Fédération Nationale des Ports et Docks C.G.T. appelle l’ensemble des Travailleurs Portuaires et Dockers à la grève pour 48 heures, du 7 au 8 mars 2023.

 

  • Port de Marseille Fos : arrêt des opérations le lundi 6 mars 2023 à 20h, reprise le mercredi 8 mars 2023 à 20h.
  • Opération "port mort" Mercredi 08/03 - Bassins Ouest du GPMM : une opération de blocage des terminaux containers Ouest et de la zone logistique Distriport est prévue le 08 mars par la manutention dès 4 h. Cela aura pour effet de geler complétement les accès des deux IP Graveleau et Seayard pour la journée, mais également toute la zone logistique Distriport.
     
  • Port du Havre : arrêt de travail de 48h à partir du 7 mars 2023 jusqu’au 8 mars 2023.

Les mouvements sociaux programmés les 07 et 08 mars risquent d'être d'une ampleur supérieure aux précédents et de ce fait perturber de façon conséquente les zones industrielles, logistiques et portuaires.

Le grèves et blocages pourraient s'étendre sur plusieurs jours. Nous vous invitons à anticiper au maximum.

 

Bien entendu, nos équipes se tiennent à votre disposition pour vous renseigner, vous accompagner et vous proposer, dans la mesure du possible, des solutions alternatives.
 

 


Manque de conteneurs vides fret maritime

16 et 17 février 2023

 

Un arrêt de travail de 24 heures est prévu le 16 février 2023 dans le cadre d’une action nationale interprofessionnelle menée à l’appel de la CGT contre la réforme des retraites.

  • Port du Havre : arrêt de travail de 24 heures jeudi 16 février de 6h00 à 6h00 le 17 février 2023. 
  • Bassins Est de Marseille-Fos : arrêt des opérations jeudi 16 février 2023, reprise le 17 février en S1. Bassins Ouest : arrêt des opérations mercredi 15 février à 20h00 (S3), reprise jeudi 16 février 2023 à 20h (en S3)
  • Port Est de Dunkerque : arrêt de travail de 26 heures dès jeudi 16 février à partir de 6h00. Cet arrêt concerne l'exploitation des écluses, ponts mobiles, secteur des formes et docks. 
  • Un arrêt de travail de 24 heures est prévu le jeudi 16 février 2023 de 6h00 à 6h00 le 17 février 2023.

  • Rouen : préavis de grève national de 24 heures déposé sur certains terminaux portuaires pour la journée du 16/02 à compter de 0h00.

 


7 et 8 février 2023

La fédération Nationale des Ports et Docks C.G.T. appelle les travailleurs portuaires et dockers à un arrêt de travail de 48 heures les 7 et 8 février 2023.

 

Port de Marseille Fos : 

  • Bassins Ouest : arrêt des opérations le lundi 6 février à 20h (S3), reprise le mercredi 8/02 à 20h (S3) et pour le Bassins Est : arrêt des opérations le mardi 7/02 à 6h (S1), reprise le jeudi 9/02 à 6h (S1).

Port du Havre :

  • arrêt de travail à partir de 6h00 le 7 février jusqu'à 6h00 le 9 février.

 


Mouvement de grève national le 31 janvier 2023

Le 31 janvier sera une journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites. Des perturbations sont à anticiper à cette date.

 

  • Port du Havre : arrêt de travail de 24 heures de 6 heures à 6 heures. 
  • Port de Marseille-Fos : les opérations de manutention dans les bassins Est seront stopées du mardi 31 janvier à 6 h au mercredi 1er février à 6h (reprise en S1) et dans les bassins Ouest du 30 janvier à 20h (S3) au 31 janvier à 20h ( reprise en S3).
  • Port de Rouen : des grèves sont attendues pour une durée de 24 heures à partir de 0h00 pour la journée du 31 janvier.
  • Port de  Bordeaux : un arrêt de travail de 24 heures est prévu sur les terminaux (grues et dockers).
  • Dunkerque Port Est : un arrêt de travail de 26 heures est prévu du 31 janvier à partir de 6h00, il  concerne l'exploitation des écluses, des ponts mobiles et du secteur des formes et docks. Le port ouest ne sera pas concerné par ce mouvement de grève et le terminal à conteneurs fonctionnera normalement. 

 

Bien entendu, nos équipes se tiennent à votre disposition pour vous renseigner, vous accompagner et vous proposer, dans la mesure du possible, des solutions alternatives.
 

 

26 janvier 2023
Dans le cadre d’une action nationale interprofessionnelle, la fédération des Ports et Docks CGT
appelle à la grève ce jeudi 26 janvier 2023.

La fédération “appelle les ouvriers dockers et les travailleurs des ports à amplifier les modalités d’action” et invite les salariés à cesser le travail et à supprimer “les heures supplémentaires et shifts exceptionnels à compter du 26 janvier”.

 


Arrêt de travail prévu le 19 janv. 2023 dans les principaux ports français

Nous vous informons que dans le cadre d'un mouvement national plusieurs arrêts de travail ont été annoncés dans les principaux ports français jeudi 19 janvier à compter de 00h00 pour une durée de 24h00.

  • A Marseille-Fos : arrêt des opérations de manutention à compter du mercredi 18 janvier 2023 à 20 h au jeudi 19 janvier 2023 à 20 h 00 pour les dans les bassins Est et Ouest.
     
  • A Rouen : un arrêt de travail est prévu le jeudi 19 janvier de 00h00 à 0h00, ainsi que le vendredi 20 janvier de 7h30 à 9h30 sur le terminal conteneurs/ marchandises diverses de Grand-Couronnes. 
     
  • A Dunkerque : le terminal à conteneurs du port Ouest fonctionnera de 5h00 à 13h00 et sera fermé l'après-midi en prévision des difficultés d'y accéder à cause des divers mouvements de grève. Un arrêt de travail de 26 heures est prévu le jeudi 19 janvier à partir de 6h00 en ce qui concerne l'exploitation des écluses, ponts mobiles et du secteur des formes et docks du port Est de Dunkerque. 
     
  • Port du Havre : Un arrêt de travail de 24h est prévu le jeudi 19 janvier 2023 de 6h00 à 6h00 le 20 janvier 2023.
     

Soyez assurés que nos équipes se tiennent à votre disposition pour répondre à vos questions, vous accompagner et vous proposer, dans la mesure du possible, des solutions alternatives.
 

perturbations et greves fret maritime

Articles précédents

Ports français : arrêts de travail le 10 novembre 2022

Nous vous informons que plusieurs arrêts de travail affectant les opérations de manutention portuaire ont été annoncés dans les principaux ports français le jeudi 10 novembre.


Cela fait suite à un mouvement national.

  • Le Havre : arrêt de travail de 9h30 à 13h30
  • Marseille : arrêt de travail de 10h30 à 14h30 
  • Fos : arrêt de travail de 11h à 15h
  • Rouen : arrêt de travail de 10h à 14h sur le terminal conteneurs/ marchandises diverses de Grand-Couronnes
  • Dunkerque : le terminal à conteneurs TDF (terminal des Flandres) reste actif en cas de grève des perosnnels CGT du GPMPD. Le mouvement social concerne l’exploitation des écluses, ponts mobiles et du secteur des formes et docks du port Est de Dunkerque.
     

Soyez assurés que nos équipes sont mobilisées au quotidien et font leur possible pour satisfaire au mieux vos besoins dans la mesure de leurs possibilités.
 

Politique "zéro COVID" en Chine

Point de situation au 1er avril 2022 : des perturbations sont à prévoir sur plusieurs jours.
 

La stratégie "Zéro COVID" en Chine crée des goulots d'étranglement et des restrictions qui impactent les acheminements de fret à Shanghai, l'un des plus importants ports de fret maritime au monde, mais aussi dans plusieurs autres villes.

Pour rappel, un confinement en deux temps a actuellement lieu à Shanghai. Ce lundi, la moitié orientale de la ville (Pudong) a été confinée pour quatre jours. Aujourd'hui, 1er avril, c'est le tour de la partie située à l'ouest du fleuve Huangpu.
 

Ces mesures sanitaires drastiques mises en œuvre pour enrayer la recrudescence du variant Omicron combinées aux congés nationaux du 3 au 5 avril 2022 ("public Holidays" relatifs à la célébration de Qing Ming Jie, hommage aux ancêtres décédés) impactent fortement les chaines d'approvisionnement.

 

  • Restriction de capacités pour le transport routier : impacts pour les livraisons dans nos entrepôts de groupage et/ou sur les terminaux portuaires.

 

  • Shanghaï : une forte hausse des tarifs aériens est constatée. Concernant le fret maritime, les délais de traitement des entrepôts de groupage risquent de s'allonger.

 

  • L'industrie manufacturière et le transport de marchandises à Shanghai vont fortement ralentir sur les jours à venir car que la Chine ferme la ville de Shanghaï (politique de "zéro Covid"). En effet, lors de la première étape (débutée le 28 mars), les autorités locales ont fermé la partie est de la ville, conduisant à une restriction des transports en provenance et à destination de l'aéroport et des terminaux à conteneurs. Certains professionnels préconisent l'utilisation du port de Ningbo comme alternative. 

 

  • Shenzhen : du fait des contrôles liés à la Covid-19 et du fait de l'obligation pour les chauffeurs de réaliser des tests réguliers, une baisse de 20 % des services de transport routier entre Shenzhen et les villes voisines est à prévoir. Un allongement des délais de livraison et une augmentation des coûts sont donc à prévoir. Une anticipation dans la gestion de vos flux permettra d'atténuer ces perturbations.
     
  • Autres ports : des services de transport sont disponibles dans les ports chinois, notamment à Qingdao et Xiamen, cependant les chauffeurs sont soumis à de fréquents contrôles sanitaires et doivent produire un test COVID négatif.

 

  • Hong Kong : des contrôles et des tests plus stricts sur les camionneurs transfrontaliers ont entraîné une réduction d'environ 70 % de la capacité de camionnage, et une augmentation des couts de transport qui a un effet domino sur le reste de la chaîne d'approvisionnement.

 

Sources :

Journal de la marine marchande : Shanghai confiné en alternance
The Load Star : Covid drives Shanghai shutdown: forwarders suggest alternative ports

 

vide

Impacts du conflit Russie-Ukraine sur la supply chain

Les événements en Ukraine combinés aux récents confinements en Chine ajoutent à la perturbation du transport maritime de marchandises.

"Au niveau mondial, la congestion portuaire dépasse désormais les niveaux observés l'année dernière. Les perturbations de la logistique et des chaînes d'approvisionnement mondiales restent généralisées" indique Adeline Descamps dans son article publié au journal de la marine marchande ici.

 

Le 22 mars 2022,

 

Du fait du conflit ukrainien et de l'augmentation quotidienne du prix du baril de pétrole, certaines compagnies maritimes annoncent des surcharges Bunker Adjustment Factor (BAF) ou encore la mensualisation de la surcharge BRC (Bunker Recovery Contribution) en lieu et place d'une surcharge trimestrielle.

 

vide

COVID-19 : Confinement à Shenzen en Chine

Point de situation, le 14 mars 2022,

Politique « zéro Covid »

La Chine confine les 17 millions d'habitants de Shenzhen du 14 au 20 mars après le signalement de plusieurs cas de COVID-19. De ce fait, les opérations portuaires sont impactées et certaines compagnies annoncent qu'aucune opération n'aura lieu sur cette période au port de Shenzhen. Une reprise des activités est envisagée le 21 mars 2022, en fonction des décisions du gouvernement chinois.

 

Le journal de la marine marchande indique que "des restrictions de mobilité des personnels ont été réactivées, les accès aux terminaux strictement encadrés avec le retour du système de réservations et des quotas imposés aux camions".
 

Soyez assurés que nos équipes font preuve d'agilité et s'adaptent au quotidien en fonction des modifications enregistrées. Nos experts se tiennent bien entendu à votre disposition pour répondre à vos questions, vous accompagner et vous proposer, le cas échéant, des solutions alternatives.
 

Consulter l'article de BFM TV ici >

port de Shenzhen

Annonce d'un mouvement de grève à Marseille-Fos

Le 22 février 2022,

 

En raison d'une assemblée générale des partenaires sociaux, le terminal sera en arrêt de travail du vendredi 25 à partir de 18h00 jusqu’au 26 février 06h00.

---

L'union des entreprises transport & logistique TLF Overseas nous informe d'un potentiel mouvement de grève porté par la CGT Dockers le 26 janvier, grève en lien avec la baisse des trafics liés au charbon.

Le 25 janvier, nous apprenons que le mouvement de grève est suspendu. L’organisation d’une prochaine réunion avec les ministères de la Transition écologique de l’Économie et des Transports au sujet de l’avenir de l’ex-centrale à charbon de Gardanne conduit à la suspension du mouvement.

 


Cas de Covid au port de Ningbo-Zhoushan

Le 5 janvier 2022,

 

Plusieurs cas de Covid ont été détectés ces derniers jours dans la région du port de Ningbo-Zhoushan. Pour rappel, le port de Ningbo-Zhoushan est le troisième port à conteneurs du monde. Il réunit les ports de Ningbo et de Zhoushan situés au sud de la baie de Hangzhou, face à Jiaxing et Shanghai.

Les autorités chinoises qui suivent la stratégie du « zéro Covid » ont mis en place des restrictions ainsi que des contrôles dans cette région. De ce fait, les flux logistiques sont ralentis.

 

Nous notons des tensions et des dysfonctionnements au terminal routier. Les camions ne peuvent officiellement pas se déplacer depuis Ningbo mais peuvent se déplacer depuis les villes situées à proximité.

Concernant le fret maritime, avec un trafic réduit sur le terminal, beaucoup d’expéditeurs recherchent des solutions alternatives sur des ports de second rang comme Zhapu, qui ne sont pas soumis aux mêmes restrictions. Certaines liaisons entre les ports chinois sont suspendues ou limitées.

 

Soyez assurés que nos équipes font preuve d'agilité et s'adaptent au quotidien en fonction des modifications enregistrées. Nos experts se tiennent bien entendu à votre disposition pour répondre à vos questions, vous accompagner et vous proposer, le cas échéant, des solutions alternatives.

 


Point de situation

Le 27 décembre 2021,

 

Services FCL :

  • Globalement,les problèmes de places à bord des navires persistent.
  • Situation toujours tendue concernant l'espace à bord sur le trade Océanie et le trade USA.
  • Suspension temporaire des barges desservant la zone sud Chine & Hong Kong, entre le 15 décembre et le 08 février 2022.
  • EUROSAL (reliant le Nord Europe à la cote Ouest de l’Amérique du Sud et aux Caraibes) : La suspension de l’escale du Havre est intervenue suite aux congestions enregistrées sur ce service. La situation ne s’est pas améliorée et de ce fait afin de maintenir un service de qualité, l’escale du Havre reste suspendue jusque fin mars 2022.
  • CMA CGM : En raison de la congestion au port de Savannah, l'escale de Savannah est temporairement suspendue de la rotation depuis le 08/12.
  • OOCL : suspension de l’escale de Savannah pour une durée de 12 semaines à compter du 08/12/21.

 

Services LCL :

  • Globalement,les problèmes de places à bord des navires persistent.

 

Import Asie :

  • Forte tension en lien avec le nouvel an chinois qui aura lieu le 1er février 2022. Nous vous recommandons de réserver et d'expédier votre cargaison longtemps à l'avance.

Nos équipes font preuve d'agilité et s'adaptent au quotidien en fonction des modifications enregistrées. Nous invitons les importateurs et les exportateurs à bien anticiper leurs bookings afin de sécuriser leurs opérations.
 

Situation dans les ports maritimes français

Jeudi 9 décembre 2021 :

La désorganisation des chaînes logistiques mondiales provoque d'importantes difficultés opérationnelles dans les ports mondiaux ainsi que dans les ports français.

 

  • EUROFOS : la réception export est à nouveau ouverte à tous les navires. A noter que ce terminal est au bord de la saturation depuis le début de la semaine. Des mesures ont été prises afin de décongestionner les quais : la sortie des conteneurs import -en trop grand nombre- est privilégiée et une politique stricte d'acceptation des conteneurs exports a été mise en place afin d'éviter la saturation de l'espace restant disponible.
  • TDF : des rendez-vous ont été ouverts le samedi matin depuis quelques semaines, le Terminal De France ouvrira ce samedi 11 décembre matin.
  • Terminal de l’Atlantique : une escale exceptionnelle a été déployée sur le quai des Amériques au Terminal de l’Atlantique.
  • TNMSC : le parc du terminal TNMSC sera ouvert ce samedi 11 décembre de 7h00 à 12h00 afin de réduire les longs temps d'attente.

 

Afin d’atténuer la saturation observée, plusieurs solutions sont mises en œuvre au Havre. Retrouvez-les ci-dessous :


États-Unis - Port de Los Angeles : diminution de la congestion portuaire.

Le 23 novembre 2021

Réduction du nombre de conteneurs en attente ! Afin d'accélérer le déchargement des marchandises et diminuer la file d'attente des navires porte conteneurs, le port de Los Angeles a notamment effectué des opérations 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 depuis le mois d’octobre.

 

Pour rappel, le mois dernier, on enregistrait une centaine de navires en attente de pouvoir débarquer leurs conteneurs au large des ports de Los Angeles et de Long Beach.

Le volume global de fret a augmenté de 22 % par rapport à 2020 au port de Los Angeles. Les grands ports de Los Angeles et de Long Beach représentent 40 % du trafic de conteneurs aux États-Unis et sont la principale porte d'entrée vers l'Ouest américain pour les marchandises en provenance d'Asie.
 

En savoir plus sur le site de l’antenne ici >

Chine : nouveaux cas de COVID à Hong Kong

Le 18 novembre 2021

En raison d’une recrudescence de cas de COVID, des mesures strictes de quarantaine ont été mises en place à Hong Kong et quelques localités de la région. Ces restrictions risquent d'engendrer des perturbations dans les ports de Guangdong, Xiamen, Fuzhou... et d'impacter les capacités si la situation venait à perdurer.

Concernant l’aérien : plusieurs pilotes sont actuellement en quarantaine, des annulations de vols ont été annoncées par Cathy Pacific.

 

N’hésitez pas à contacter nos experts pour connaitre en détail des axes touchés.

"Nous vivons une situation très difficile, avec une désorganisation mondiale de la chaîne logistique. Pour trouver des conteneurs, c'est extrêmement compliqué aujourd'hui, quelle que soit la route maritime. Il y a des problématiques pour trouver de l'espace sur les bateaux et des retards. Et puis, il y a des problématiques de congestion portuaire majeure dans les plus grands ports du monde” indique Anne-Sophie Fribourg, la présidente de la commission maritime de TLF Overseas.
 

"Peak Season" et Chinese New Year : anticipez !

Le 10 novembre 2021

 

Traditionnellement, la « peak season » démarre plusieurs semaines avant les grands événements de fin d’année (Black Friday, Noël) et se termine environ un mois après le nouvel an chinois. Sur cette période, la hausse des volumes de fret à acheminer entraine un manque d’espaces qui induit mécaniquement une hausse des taux de fret et des tensions, notamment sur l’axe Asie-Europe.

Import maritime : une forte tension est donc à prévoir sur décembre et janvier en lien avec le nouvel an chinois qui aura lieu le 1er février 2022.

Nous vous recommandons de réserver et d'expédier votre cargaison longtemps à l'avance pour éviter des retards coûteux. La planification et la préparation sont essentielles !

 

Désorganisation mondiale

Le 27 octobre 2021 :

Après le ralentissement du commerce international, provoqué par la pandémie de Covid-19, la reprise économique n’est pas sans effets sur la chaine logistique et nous notons une désorganisation mondiale.

 

« Les retards s’accumulent dans le transport maritime. L'engorgement dans les ports a des conséquences lourdes pour l’économie mondiale avec des prix qui augmentent, notamment ceux des conteneurs ».

> Consultez l’article de France info Ici.

 

En effet, la crise sanitaire a désorganisé la chaine logistique et la reprise économique a gonflé la demande entrainant une flambée des taux de fret, une augmentation des délais d’acheminement… Les perturbations dans la chaîne d'approvisionnement mondiale ont été amplifiés par des événements climatiques (tempêtes, typhons…) déclenchant la période la plus volatile de l'histoire du transport par conteneurs.

 

Anticipez vos bookings !

Nos équipes font preuve d'agilité et s'adaptent au quotidien en fonction des modifications enregistrées. Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions, vous accompagner et vous proposer, le cas échéant, des solutions alternatives.
 

Alerte au typhon Kompasu

Le 12 octobre 2021

Après la tempête « Lionrock » fin de semaine dernière, Hong Kong se prépare à l’arrivée d’un nouveau typhon de force 8 appelé « Kompasu ». Pluies diluviennes et vents violents, pour la deuxième fois en moins d'une semaine.

En maritime : le terminal HK Kwai Chung à Hong Kong et le port de Yantian à Shenzhen ont déclaré avoir interrompu les opérations de ramassage et de dépôt des conteneurs.

En aérien : de nombreuses compagnies annulent les vols depuis les aéroports de Hong Kong et Shenzhen. Après la Golden Week, le typhon va accentuer le backlog (congestion) sur les aéroports sud Chine.

 

fret et typhon chine

Info : situation portuaire au Havre

Le 12 octobre 2021

Les perturbations que rencontrent la chaîne d'approvisionnement maritime mondiale se répercutent sur le fonctionnement du port du Havre.

Depuis plusieurs semaines, une désorganisation portuaire au Havre engendre différentes difficultés opérationnelles.

  • Congestions à l’import et à l’export sur certains terminaux ;
  • Retards imprévisibles des navires ayant des répercussions sur les opérations portuaires (la fiabilité des dates d'escales n'a jamais été aussi faible ce qui rend la planification très difficile) ;
  • Refus des conteneurs vides ou des conteneurs export pour cause de saturation ;
  • Incapacité à prendre des rendez-vous afin de sortir les conteneurs hors du terminal ;
  • Augmentation du temps de stationnement, etc.

Cette situation engendre des coûts supplémentaires répercutés sur nos clients importateurs et exportateurs.

Nos équipes font preuve d'agilité et s'adaptent au quotidien en fonction des modifications enregistrées. Nous invitons les importateurs et les exportateurs à bien anticiper leurs bookings afin de sécuriser leurs opérations.
 

Mouvement de grève prévu le 15 octobre :

La Fédération Nationale des Ports et Docks a appelé à la grève dans les ports français pour la journée du 15 octobre. Par cette action, la FNPD CGT dénonce « l’absence de réponses concrètes des ministres concernés » sur la question de l’amiante.

 

Mise à jour : le 13 octobre 2021, notre syndicat TLF nous informe que selon leurs sources, suite aux négociations entre la FNDP CGT et le gouvernement, aucun mouvement de grève ne devrait être observé sur l'ensemble des ports français ce vendredi 15 octobre 2021.
 

États-Unis : embouteillages à l'entrée des ports maritimes

Le 07 octobre 2021

Congestions portuaires : près d'une centaine de bateaux sont à l'arrêt -certains depuis 10 jours- à l'entrée du port de Los Angeles, le plus grand port des États-Unis. Une attente historique dans les eaux, mais également sur terre liée à l'importation de nombreux produits, principalement originaires d'Asie. Selon les experts, la situation devrait perdurer plusieurs mois avant une amélioration.

En conséquence, une forte augmentation des tarifs.

En savoir plus, cliquez ici
 

Info : grèves portuaires

Nous vous informons d'un mouvement de grève mardi 14 septembre 2021 sur l’ensemble des terminaux français à la suite d'un appel fédéral de la FNPD-CGT (Fédération Nationale des Ports et Docks) qui demande entre autres un élargissement de l’accès à l’allocation des travailleurs de l’amiante (Ata ou Acaata : allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante) :

 

  • Port du Havre : le syndicat général des travailleurs portuaires du port du Havre appelle à 24 heures d'arrêt de travail le 14 septembre 2021 dès 6 heures.
  • Terminal de Marseille : le travail sera interrompu du lundi 13 septembre à 20h00 au mardi 14 septembre à 20h00
  • Terminal de Fos : les opérations seront interrompues du mardi 14 septembre à 6h00 au mercredi 15 septembre à 6h00.

Des perturbations sont donc à prévoir.

Nos équipes restent mobilisées pour vous accompagner et vous proposer, le cas échéant, des solutions alternatives.

 

Les instances de la FNPD-CGT prévoient de se réunir les 15 et 22 septembre pour « envisager la poursuite et l’amplification de ce combat dès le 1er octobre 2021 ».

 

Gel des taux de fret maritime pour 2 armateurs européens

Jeudi 9 septembre 2021, face à la hausse constante des tarifs relatifs au transport maritime, CMA CGM annonce sa décision de stopper toute nouvelle augmentation des taux de fret sur l’ensemble des services opérés par ses marques (CMA CGM, CNC, Containerships, Mercosul, ANL, APL) du 9 septembre au 1er février 2022. Cette mesure a pour objectif de "privilégie une relation sur le moyen et long terme" dans un contexte de fortes tensions sur les chaines logistiques mondiales. Lire le communiqué CMA CGM ici >

 

Hapag-Lloyd, décide de suivre cette initiative et annonce qu'il bloque également ses taux de fret spot pour une durée de cinq mois. Une décision qui porte sur les taux de fret de base mais aussi sur les surcharges. Consulter l'article de l'Antenne ici >

 

Point de situation au 26 aout 2021

En Chine : bonne nouvelle le terminal portuaire de Meishan à Ningbo a réouvert ce mercredi 25 août. Pour rappel, il avait dû fermer début août à la suite d’un cas de COVID-19 ce qui avait engendré une fermeture temporaire de ce terminal, reportant les opérations sur les ports les plus proches. Le port de Meishan est le troisième plus grand hub de conteneurs au monde en volume après Shanghai et Singapour, traitant près de 1,2 milliard de tonnes de fret et près de 29 millions d'EVP de conteneurs l'année dernière (Source : www.portcalls.com)

 

Le transport maritime reste sous pression du fait des restrictions sanitaires et du redémarrage de l’économie qui a fait bondir la demande de biens.

 

Des congestions, des retards ainsi que des modifications d’escales sont enregistrés sur la majorité des routes maritimes mondiales. Ces aléas impactent les capacités à bord des navires, accentuent le manque de conteneurs et entrainent des hausses de taux de fret, des mises en place de PSS et autres surcharges.

 

Nos équipes font preuve d'agilité et s'adaptent au quotidien en fonction des modifications enregistrées. Nous invitons les importateurs et les exportateurs à bien anticiper leurs bookings afin de sécuriser leurs opérations.

 

Point de situation au 22 juin 2021

Nous sommes confrontés aux conséquences de la fermeture du port de Yantian. En effet, depuis le 21 mai, l’émergence d’un nouveau foyer de Covid a obligé les autorités chinoises à mettre en place des mesures strictes de désinfection et de quarantaine.

Ces dispositions sanitaires ont créé un immense embouteillage affectant de très nombreux navires porte-conteneurs, les répercussions touchent tous les ports de cette région.

Le port de Yantian qui dessert toute la région de Shenzhen est le quatrième plus grand port à conteneur du monde. Environ 90% des produits électroniques fabriqués en chine y transitent.

À ce jour, nos bureaux nous informent que la situation dans la zone est toujours bloquée. Nous avons peu de visibilité sur une amélioration rapide de la situation, mais dans tous les cas il faudra plusieurs semaines pour rattraper le retard occasionné et retrouver les fréquences de départ habituelles.

port de Yantian congestion et file de camions juin 2021

Route vers le port de Yantian en Chine.

Parallèlement, Les ports de Nansha et Hong Kong font face à une augmentation massive de fret. Leur capacité d’équipement et d’espace est très faible. Nous préconisons d’embarquer via d’autres ports comme Huang Pu, Guangzhou….

Nos équipes font leur maximum pour vous proposer des solutions alternatives. Malheureusement des répercussions sur les coûts de vos acheminements et sur les délais sont à prévoir.

 

Point de situation : 11 juin 2021

De nombreux cas de COVID-19 ont été détectés dans le port de Yantian en Chine, ainsi que dans la province de Guangdong. De ce fait, l'activité a été fortement ralentie et la congestion portuaire qui était jusqu'alors déjà très importante au Yantian International Container Terminals (YICT, rattaché au port de Shenzen) s'est également étendue aux terminaux de Nansha et Shekou.

N’hésitez pas à formuler vos demandes de booking le plus en avance possible. Nos équipes pourront traiter vos demandes au cas par cas, et vous orienter vers d’autres ports de départs si cela est possible.

 

Point de situation au 31 mars 2021

Le porte-conteneur "Ever Given" s’est échoué accidentellement le 23 mars à l’entrée sud du canal de Suez et a bloqué le passage aux navires dans les deux sens.

Les opérations de renflouement ont duré plusieurs jours, et le passage a pu être rouvert à la circulation maritime le 29 mars sur cette voie d'eau qui concentre environ 10 % du commerce maritime mondial. Les plus de 400 navires immobilisés ont progressivement repris leur route, cependant l'embouteillage créé par cette situation sans précédent va occasionner des congestions, des retards dans les ports de déchargement et pourrait avoir un impact sur les taux de fret. Nous sommes en contact régulier avec les compagnies maritimes, et ne manquerons pas revenir vers vous dès que nous connaitrons les dates d'arrivée estimatives des navires à destination.

Nous vous remercions pour votre compréhension et restons à votre entière disposition si vous avez la moindre question. Votre satisfaction est notre priorité.

Point de situation au 18 mars 2021

Le fret maritime reste sous tension : navires pleins sur la quasi-totalité des trades et notamment les USA / Amérique Centrale / Amérique du Sud cote Ouest. A cela s’ajoute le manque d'équipements (notamment la pénurie de conteneurs), la hausse des tarifs, l’augmentation des surcharges Bunker et le manque de ponctualité (baisse de fiabilité des Schedules Maritimes). La congestion reste un problème dans la plupart des ports et des terminaux, il y a des retards sur de très nombreuses escales de navires.

Nos équipes assurent un suivi au quotidien afin de limiter, dans la mesure du possible, les impacts de cette situation sans précédent.

Point de situation au 12 février 2021

L'année du Buffle débute ce vendredi 12 février 2021, nous souhaitons de très belles fêtes de Nouvel an Chinois ! Nous vous rappelons qu'à l'occasion des festivités, la majorité des usines chinoises seront fermées jusqu'au 17 février, certaines durant deux semaines (traditionnellement les célébrations durent jusqu'à la fête des lanternes, le 26 février).

 

Concernant le transport de marchandises par voie maritime, la situation reste tendue : la demande est très importante, les capacités toujours limitées et les prix continuent de s'envoler !

Les problèmes de place à bord des navires persistent et vont être renforcés par les blank sailings annoncés par les compagnies. La quasi-totalité des trades (et notamment Asie / Middle East) sont concernés. Les navires sont pleins pour février et le mois de mars s’annonce compliqué.

Les armements continuent d'annoncer à la fois des PSS (Peak Season Surcharge) et/ou des surcharges liées au manque d'équipement.
Un retour à la normale devrait -a priori- progressivement survenir d'ici la fin du 1er trimestre 2021.

 

En savoir plus ? Consultez l'article "Conteneurs : une pénurie inédite de boîtes dans le monde" Ici  ▸

Point de situation au 8 décembre 2020

Les taux de fret continuent de progresser et la situation reste tendue concernant le fret maritime.

Certaines compagnies risquent de suspendre les réservations de fret de l'Asie vers l'Europe jusqu'à fin décembre 2020 (semaines 49, 50, et 51) en raison « de la forte demande de conteneurs en provenance d'Asie, accumulée ces dernières semaines, et afin de répondre à vos besoins de transport maritime. »

Situation tendue pour le Fret Maritime

Point de situation au 1er décembre 2020

La situation ne s'est pas améliorée depuis notre dernier point de situation du 04 novembre (ci-dessous).

Du fait de la crise sanitaire mondiale et des différents confinements qui ont affectés les flux de marchandises, de la période de fêtes de fin d’année et de l'anticipation générale de baisse d’activité liée au nouvel an chinois les difficultés persistent :

  • Augmentation des taux de fret maritime sur quasiment tous les flux, notamment pour les opérations d'import et d'export entre l'Asie et l'Europe, le trade ASIE / Inde-Pakistan-Bangladesh-Ceylan (Sri-Lanka) / Middle East et les échanges avec le continent Nord américain. Liste non exhaustive.
  • Problèmes de places, de nombreux navires sont pleins
  • Manque d'équipements conteneurisés : difficultés de gestion des flux au niveau des terminaux à conteneurs.

Qur le trade ASIE, Inde/Pakistan/Bangladesh, Middle East : les tarifs sont à la hausse. Les augmentations se font par différents biais : hausse de tarifs, PSS (Peak Season Surcharge), EBS (Equipment Inbalance Surcharge), ERF (Equipment Retention Fee)...

Certains taux ont augmenté de plus de 50% et ne devraient pas baisser de sitôt.

Les augmentations se font par différents biais :

  • Hausse de taux de fret,
  • PSS (Peak Season Surcharge),
  • EBS (Equipment Imbalance Surcharge),
  • CIC (Container Imbalance Surcharge)
  • ERF (Equipment Retention Fee) etc.

Des PSS sont annoncées quotidiennement sur quasiment tous les trades, donc, de ce fait, nos tarifs sont soumis à cette surcharge.

Plus que jamais, anticipez vos bookings.

Nos équipes font leur maximum au quotidien pour trouver et négocier des espaces à bord des navires.

Point de situation au 04 novembre 2020

Le marché est déséquilibré : coronavirus, réduction des échanges internationaux, manque d'équipements disponibles, allongement des délais, augmentation des taux de fret... Les compagnies maritimes nous annoncent des PSS au jour le jour et il est parfois compliqué de réserver de l’espace à bord des navires.


Nous vous invitons à anticiper vos Bookings afin de ne pas pénaliser vos chaînes d'approvisionnement.

Les conteneurs vides et frigorifiques commencent à manquer massivement

Nous constatons un problème de mise à disposition des équipements conteneurisé vides de 20 pieds, 40 pieds, ainsi que des équipements « Reefers ». Ce phénomène habituellement saisonnier est, cette année, nettement accentué par la crise sanitaire mondiale.

 

La pénurie d'équipement affecte principalement les axes Asie-Europe, Asie-Amérique du nord. Au départ d’Europe nous risquons également d’être ponctuellement confrontés à des pénuries d’équipements.

Anticipez vos Bookings !

En raison de la crise sanitaire mondiale, de nombreux conteneurs importés d'Asie ne ressortent pas des entrepôts européens et ne sont donc pas repositionnés dans les bons ports de chargement. Les compagnies maritimes ont alors des difficultés à récupérer les équipements conteneurisés et à assurer, dans les délais les mises à disposition d'équipements vides.

  • Nous constatons que le « peak season » démarre un peu plus tôt cette année, du fait de la période de fêtes de fin d’année mais aussi d’une anticipation générale de baisse d’activité autour du nouvel an chinois.
  • Pour rappel, toutes les usines sont fermées en Chine durant les festivités (le nouvel an chinois aura lieu le 12 février 2021). L’activité s’arrête généralement une dizaine de jours, ce qui impacte les acheminements.
  • D’éventuels « roll-over » (engorgement des conteneurs laissés à quai au port d'origine ou de transbordement par manque de place dans les navires) sont à anticiper sur une période allant de la deuxième moitié du mois de janvier 2021 à fin février.

Il est donc important d’anticiper. Nous vous invitons à réserver vos demandes de livraison bien à l'avance pour éviter des retards coûteux et d'éventuelles perturbations de vos chaînes d'approvisionnement.

Autres conséquences du COVID-19 sur le Fret maritime

La combinaison de ces différents aléas a généré une augmentation des taux de fret maritime et provoque des retards importants. La conjoncture actuelle de crise sanitaire accentue les difficultés.

Augmentation des délais :

  • Manque de place à bord des navires, notamment au départ des ports asiatiques.
  • Accès aux navires restreint dans certains ports ou instauration d’un laps de temps de deux semaines entre les escales lorsqu‘un membre de l'équipage est atteint du virus.
  • Allongement des délais d’inspections des conteneurs avant leur départ du fait du manque de personnel.
  • Allongement des délais sur les lignes régulières : nous constatons, notamment lorsque les navires ne sont pas remplis, que certaines compagnies peuvent être amenées à retarder le départ d’un navire, de façon unilatérale.

Impact sur les taux de fret :

  • Certaines compagnies maritimes ont été contraintes de prévoir des rotations supplémentaires représentant un coût élevé et imprévu, pour déplacer des conteneurs vides vers les régions déficitaires.
  • Plusieurs compagnies maritimes annoncent l’instauration de PSS (Peak Season Surcharge). Donc, de ce fait, nos tarifs sont soumis à cette surcharge.

Nos experts sont là pour vous accompagner

Notre service client est disponible 24/7 pour répondre à vos questions, vous donner des conseils par e-mail ou par téléphone.

Découvrez nos solutions de transport de fret :

Besoin de
SOLUTIONS PORTE-A-PORTE ?

Besoin de 
SOLUTIONS AERIENS ?

Besoin de 
SOLUTIONS RAIL ROUTE ?

Face aux attaques de navires porte-conteneurs par les rebelles Houtis, les principales compagnies maritimes suspendent les traversées passant par la mer Rouge pour assurer la sécurité des équipages et des marchandises.

Cette situation risque d'impacter les coûts de transport ainsi que la qualité de service pour les importateurs et exportateurs depuis et vers l’Asie, le Moyen-Orient, le sous-continent Indien et l’Europe, ainsi que les flux déjà déroutés du canal de Panama vers la Mer Rouge :

  • Réorganisation des itinéraires : face à l'impossibilité de transiter par la mer Rouge, les compagnies maritimes envisagent des itinéraires alternatifs, notamment le contournement de l'Afrique par le Cap de Bonne-Espérance. Ce mouvement devrait s’amplifier dans les prochaines semaines.

  • Augmentation des temps de transit : les déviations de routes maritimes allongent significativement les délais de transport entre l'Asie et l'Europe (7 à 20 jours de plus sur l’axe import Asie selon les ports d’origine et de destination).

  • Augmentation des coûts opérationnels : l'allongement des voyages augmente la consommation de carburant et des couts d’exploitation (jusqu’à 30% supplémentaire), ce qui risque d'occasionner des surcharges ou une augmentation des taux de fret. La capacité à bord et la disponibilité de l’équipement seront également à attendre.
     

  • Augmentation des coûts d'assurance : les primes d'assurance spéciales de guerre restent élevées en raison des risques persistants dans la région.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Conditions Générales de Vente