#COMMITTED2YOU

Customer Service is our attitude

Import-Export parfums, huiles essentielles et cosmétiques

Guide du transport international

Le transport d'huiles essentielles, parfums et extraits aromatiques, ingrédients ou produits cosmétiques nécessite beaucoup d'attention. Des réglementations encadrent ces produits dont certains sont classés marchandises dangereuses. Dans cet article, nous faisons le point sur ces matières et vous présentons les principales étapes pour une importation ou une exportation réussie.

1 - Matières premières botaniques et huiles essentielles

Les PPAM : plantes à parfum, aromatiques et médicinales

La filière des matières premières aromatiques naturelles (plantes à parfum, aromatiques et médicinales - PPAM) est en fort développement car l'usage des plantes et de leurs extraits répond à des préoccupations de retour au naturel de plus en plus prégnantes pour les consommateurs.

De nouveaux marchés se construisent régulièrement autour de ces matières aux multiples usages (parfum, aromathérapie, produits cosmétiques, alimentaires...) et aux multiples bénéfices.

  • Le chiffre d’affaires des plantes à parfum, aromatiques et médicinales a augmenté de 85 % en 25 ans.
  • Le marché des extraits de plantes est estimé à 23,7 milliards de dollars en 2019 et devrait atteindre 59,4 milliards de dollars en 2025.

Ce marché florissant représente une source de revenus d'exportation pour de nombreux pays. Les principales régions productrices sont : la Chine, les pays d'Asie de l'est, l'Afrique, l'Inde (poudres ayurvédiques par exemple), l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud.

  • Concernant la France, selon un article publié par le Senat, les importations de plantes à parfum, aromatiques et médicinales représenteraient de 70 à 80 % des volumes de plantes utilisés.

Les huiles essentielles

Selon la Commission de la Pharmacopée Européenne, une huile essentielle est :

« un produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière première végétale botaniquement définie, soit par entraînement à la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, soit par un procédé mécanique approprié sans chauffage. L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition».
 

La production mondiale d'huiles essentielles est en pleine croissance. Elle est estimée à plus de 110 000 tonnes.

En ce qui concerne la France les données sont les suivantes :

  • Import :
    - En 2018, la France a importé près de 9 000 tonnes d’huiles essentielles. De 2008 à 2018, le marché des huiles essentielles a enregistré +139 % de croissance en valeur et +25 % en volume.
    - Les principaux fournisseurs de la France sont le Brésil, la Chine, l’Inde, l'Italie, l’Indonésie, Madagascar, les USA, le Mexique et la Belgique.
     
  • Export :
    - En 2018, les exportations d'huiles essentielles de la France ont représenté 5 422 tonnes.
    - Les États-Unis et l'Allemagne sont les deux premiers clients (acheteurs) de la France avec respectivement 1 146 tonnes et  633 tonnes, suivis des pays d’Europe, du Japon et du Brésil.

Une utilisation à risque

Comme elles sont en vente libre et d'origine naturelle, les huiles essentielles semblent inoffensives, cependant leur usage n'est pas anodin. Elles sont composées d'éléments chimiques complexes et actifs.

  • Certaines sont classées comme des substances dangereuses au regard de la règlementation. Des précautions sont donc requises sur l'ensemble de la chaine de transport.
     

Règlementations applicables aux huiles essentielles

Au même titre que les concrètes, absolues, extraits CO2, oléorésines ou extraits alcooliques, les huiles essentielles sont qualifiés de substances naturelles complexes (SNC).

Versatiles, elles peuvent être utilisées comme ingrédient dans les formulations de fragrances, produits cosmétiques, produits pharmaceutiques, alimentaires etc.

  • C'est la nature et la destination (usage) qui détermine la réglementation et les dispositions applicables aux SNC.

Différentes réglementations encadrent donc la fabrication, l’importation et la distribution des substances naturelles.

  • Les importateurs et fabricants doivent en premier lieu identifier de quelle catégorie relève la substance.
  • Pour les y aider, la Fédération européenne des huiles essentielles (EFEO) et l'Association internationale des matières premières pour la parfumerie (IFRA) ont publié des guides relatifs à la caractérisation des huiles essentielles.
  • Une fois l’identité chimique déterminée, ils devront être en conformité avec la règlementation européenne applicable.

Les huiles essentielles peuvent entrer dans le champ d'application de plusieurs législations européennes :

  • Réglementation applicable aux produits cosmétiques,
  • Réglementation REACH,
  • Réglement  CLP,
  • Réglementation applicable aux  médicaments,
  • etc.

Nos experts sont là vous accompagner dans vos démarches de conformité réglementaire lors de vos opérations d'import ou d'export.

2- Produits cosmétiques et parfums

import export huiles essentielles

Produits cosmétiques

On entend par produit cosmétique :

"toute substance ou tout mélange des­tiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain [...] ou avec les dents et les muqueuses buccales en vue, exclusivement ou principale­ment, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifier l’aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles".

 

Parmi les produits cosmétiques, peuvent figurer (liste non exhaustive) :

  • les crèmes, émulsions, lotions, huiles pour la peau, masques de beauté, produits antirides,
  • les parfums, eaux de toilette, eau de Cologne,
  • les savons, préparations pour bains et douches,
  • les dépilatoires, déodorants, produits capillaires, produits pour le rasage,
  • les produits de maquillage et démaquillage, produits d’hygiène dentaire et buccale, les produits pour les soins et le maquillage des ongles,
  • les produits solaires, de bronzage sans soleil...
     

Marché mondial des produits cosmétiques

La cosmétique française détient aujourd’hui 24% des parts de marché mondiales.
 

La France est le premier pays exportateur mondial de produits cosmétiques avec près de 16 milliards d’euros de produits exportés en 2020.

 

  • La moitié des produits cosmétiques fabriqués en France sont vendus à l'étranger. L'Europe est la première région d'exportation suivie des États-Unis et de l'Asie.
  • Les pays qui enregistrent les plus fortes hausses dans leurs consommations de produits cosmétiques français sont la Chine (+ 40 %) passant du 7ème au 4ème rang des destinations des produits cosmétiques français, suivis de la Corée du Sud (+26 %) et Singapour (+16 %).

 

Les produits cosmétiques qui s'exportent le plus sont les soins de la peau suivi des parfums et des eaux de toilettes.
 

Sources : alioze et affiches parisiennes.

Parfums

Le parfum est composé d’un mélange de molécules aromatiques (huiles essentielles, essences, résines, molécules synthétiques...) et généralement d’alcool. Certains peuvent revêtir la forme de concrète ou d'huile parfumée et être formulés sans alcool.

 

La composition sera plus ou moins concentrée en alcool et en matière odorante selon qu'il s'agisse de parfum, d'eau de parfum, d'eau de toilette ou d'eau de Cologne.

 

Marché mondial de la parfumerie

Le marché mondial de la parfumerie est en constante évolution, il s’élève actuellement à environ 45 milliards de dollars et présente une hausse continue depuis plusieurs années. Selon les estimations, ce marché devrait représenter plus de 50 milliards de dollars d'ici 2025.
 

Malgré une forte concurrence, la parfumerie de luxe et les cosmétiques sont en pleine croissance.
 

La France est de loin le premier producteur européen d'articles de parfumerie et d'hygiène devant l’Allemagne et l’Italie.

 

Règlement Cosmétique

Les produits cosmétiques sont réglementés par les dispositions du Règlement Cosmétique (CE) n°1223/2009 et du CSP (code de la santé publique) qui énoncent les obligations et restrictions applicables en vue d’assurer un niveau élevé de protection de la santé humaine.

Mise sur le marché européen des produits cosmétiques

Les points ci-dessous, applicables dans tous les Etats membres de l'UE, doivent être respectés (liste non exhaustive) :

  • Respect des bonnes pratiques de fabrication (BPF) conformément à l’article 8 du règlement cosmétique.
     
  • Désignation d'une "personne responsable" éta­blie dans l'Union européenne pour chaque produit cosmétique mis sur le marché.

    Il incombe à la personne responsable de garantir la conformité aux obligations appli­cables au règlement et de s'assurer que le produit cosmétique mis sur le marché est sûr pour la santé humaine.

    - Le fabricant établi dans l'UE est la personne responsable pour un produit cosmétique fabriqué sur le territoire européen ne faisant pas l’objet d’une exportation puis d’une réimportation dans l'UE.
    - L'importateur est la personne responsable du produit cosmétique provenant d'un pays tiers (qui ne fait pas partie de l'UE) qu’il met sur le marché.
    - Le distributeur* est la personne responsable dès lors qu’il met un produit cosmétique à disposition sur le marché communautaire sous son nom ou sa marque. Il doit s'assurer que le transport et le stockage des produits respecte bien les dispositions du règlement Cosmétique ou encore vérifier que l'étiquetage est conforme.
     
  • Rédaction d'un dossier d'Information sur le produit (DIP).
     
  • Notification à la Commission européenne d'un certain nombre d’informations sur le produit via le portail informatique CPNP (Cosmetic Products Notification Portal) avant sa mise sur le marché.
     

*NB : on entend par distributeur toute personne physique ou morale faisant partie de la chaîne d’approvisionnement, autre que le fabricant ou l’importateur. Le distributeur vend les produits et peut donc être un magasin, une GMS, une parfumerie, une parapharmacie, un coiffeur, un institut de beauté...

 

Utilisation des huiles essentielles dans les produits cosmétiques

  • Les huiles essentielles peuvent être utilisées dans les produits cosmétiques sous certaines conditions, notamment une évaluation permettant de garantir que la substance ne pose pas de risque pour la santé humaine.

L'ANSM a émis différentes recommandations relatives à l'évaluation du risque lié à l'utilisation des produits cosmétiques et des huiles essentielles dans les produits cosmétiques.

3 - Plantes sauvages : préservation des espèces

import export plantes medicinales et huiles essentielles

Zoom sur la Convention de Washington (CITES)

  • Egalement connue sous l'acronyme CITES, il s'agit de la "convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction" signée à Washington le 3 mars 1973.
     

Quel est son objectif ?

  • Elle réglemente le passage en frontières d'environ 35 000 espèces animales et végétales afin de garantir que leur commerce international ne nuise pas à la conservation de la biodiversité et repose sur une utilisation durable des espèces sauvages.

" La coopération internationale est essentielle à la protection de certaines espèces de la faune et de la flore sauvages contre une surexploitation par suite du commerce international" Source : Convention CITES.
 

Quelles espèces ?

  • L'ensemble des espèces concernées sont inscrites aux annexes I,II ou III du règlement de la CITES.
  • Exemples de plantes inscrites à l'une des annexes : les lauriers Aniba rosaeodora dont on extrait l'huile essentielle de bois de rose, le Bois d'agar Aquilaria aux vertues médicinales, le Panax ginseng plante rare utilisée en médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 2 000 ans , les Cyprès Fitzroya cupressoides, le Magnolia liliifera, certaines espèces d'Orchidées ou de Passiflores.
     

Quelles formalités ?

  • Des formalités douanières, permis et certificats, sont exigées pour l'entrée ou la sortie de l'Union européenne des espères réglementées inscrites dans la convention.

Nos experts pourront vous renseigner à ce sujet et effectuer pour vous les formalités requises.
 

4 - Principales étapes pour l'Import/Export d'huiles essentielles et produits cosmétiques

A - Analyse du produit

La première étape sera de déterminer l’identité chimique de la substance de façon à connaitre la réglementation applicable et les directives qui en découlent.
 

En effet, les parfums, matières premières, ingrédients ou produits cosmétiques font l'objet de restrictions réglementaires. En outre, certaines substances peuvent être sensibles ou fragiles (choc, chaleur, lumière...) et nécessitent un marquage et un emballage adaptés ainsi qu'une attention particulière de toute la chaine de transport.

 

Conformité réglementaire et documentation technique :

  • Les exigences documentaires ne seront pas les mêmes d'un produit à un autre. Elles dépendront notamment du risque encouru.
  • Nous vous invitons à vérifier les droits et taxes applicables et à vous assurer que le produit ne fait pas l'objet d'une interdiction d'un point de vue réglementaire.
  • L'importateur doit disposer d'un dossier d'information sur le produit (DIP) indispensable pour organiser un transport et/ou un stockage sans risques.
  • La fiche de données de sécurité (MSDF) fournit les informations relatives au produit, à son stockage, à son transport ou à son élimination.
  • Si le produit fait l'objet d'un mélange, les données ne seront pas applicables et une nouvelle FDS relative à la substance issue du mélange devra être fournie.

Afin de pouvoir traiter votre opération d'import ou d'export, nos experts vous fourniront la liste complète des documents à leur remettre.

 

produits cosmetiques import export

B - Proposition d'une solution adaptée

Force de proposition, nos experts analysent chaque besoin afin de vous recommander la solution de transport la plus adaptée dans le respect des délais impartis, du budget et de la réglementation applicable. QUALITAIR&SEA pourra également prendre en charge le dédouanement à l'import ou à l'export.

Chaque mode de transport présente divers avantages :

En fonction des caractéristiques du produit et de sa classification, tous les modes de transport ne seront pas préconisés par nos équipes. Certains numéros UN ou ONU (numéro d'identification des marchandises dont le transport est réglementé) ne sont pas acceptés en aérien par la réglementation IATA par exemple.
 

C - Proposition d’une offre tarifaire

Le tarif attribué aux marchandises varie en fonction de la conjoncture (les taux de fret ne sont pas fixes toute l'année), du colisage, de la nature des biens à transporter et du mode de transport. Des frais annexes (surcharge tarifaire appliquée par une compagnie, taxe de sûreté...) peuvent s'ajouter en fonction des caractéristiques de l'opération de transport.

 

  • L'expertise combinée de nos acheteurs et de nos experts nous permet de vous faire bénéficier de la meilleure combinaison en matière de prix et de délais, tout en respectant les exigences réglementaires de vos produits et vos instructions particulières.

 

Assurance :

  • Pour les produits rares ou matières premières précieuses dont la valeur est très élevée (huile de figue de barbarie, absolue de rose ou d'iris par exemple) une assurance ad valorem pourra être mise en place sur demande de votre part.
     

D - Mise en place de l'opération et suivi

En tant que Commissionnaire de transport, nos équipes gèrent l'ensemble des maillons de la chaine logistique et vous proposent des outils complets pour vous accompagner dans le pilotage de votre supply chain.

Notamment :

  • Réserver auprès de la compagnie et des éventuels intermédiaires de transport.
  • Elaborer les documents de transport pour l'import ou l'export de vos marchandises.
  • Faire la déclaration de dangereux, le cas échéant.
  • Effectuer la classification, l'étiquetage et l'emballage
  • Gérer le stockage et la distribution de vos produits
  • Réaliser les formalités douanières.
  • Mettre à disposition des outils de pilotage et de suivi des marchandises.
  • Et bien d'autres encore !
     

 

Nous nous assurons que tout est correctement organisé dans le strict respect de la réglementation pour assurer un transport sans risque.

  • Une fois que tout est bien coordonné, nous effectuons la réservation (booking) auprès de la compagnie. Une date d’enlèvement de la marchandise est alors déterminée et la date du vol ou de départ du navire est communiquée à notre client.
  • Lorsque la marchandise part nous envoyons une confirmation d’embarquement
  • Si les produits sont de forte valeur (huiles essentielles précieuses telles que la rose) ou sensibles, nous pouvons proposer un tracking GPS (option géolocalisation proposée par certaines compagnies) en parallèle d'une assurance Ad Valorem.

 

Envoyé !

Erreur serveur

Cas particulier des marchandises dangereuses

Il est absolument nécessaire de réaliser des déclarations dangereux avant de mettre le conteneur sur le terminal.

  • Lorsque nous organisons le transport de marchandises classées dangereuses, nous nous assurons de détenir toutes les informations nécessaires à la sûreté et à la sécurité de l'opération. Nous nous chargeons de communiquer en amont les informations relatives aux marchandises au "ship planneur" qui réalisera alors son "shipping plan" en conséquence.
     
  • Cette démarche permet d'éviter tout problèmes (explosion suite au chargement de marchandises non compatibles à bord d'un navire ou liée à une collision d'un conteneur contenant des produits sensibles n’ayant pas été déclarés comme il faut par exemple).
     
  • Lors de la cotation, nos experts interrogent leurs clients, posent toutes les questions utiles et demandent systématiquement de leur fournir les MSDF permettant de lever le moindre doute.
     
  • Nos experts interrogent les compagnies (aériennes, maritimes...) si nécessaire afin de s'assurer qu'elles savent transporter les marchandises dangereuses concernées.
     

Besoin d'une offre tarifaire ?

Laissez-nous vos coordonnées, nous nous ferons un plaisir de vous recontacter sous peu :

Envoyé !

Erreur serveur

Découvrez nos articles thématiques !

Aucun article à afficher


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.