#COMMITTED2YOU

Customer Service is our attitude

Augmentations Générales des Tarifs (GRI) et surcharges : impact sur le fret maritime


3.471K vues

Dans un marché en constante évolution, le transport maritime de fret est influencé par de multiples facteurs. Outre les ajustements tarifaires périodiques tels que les General Rate Increase (GRI), des éléments comme les surcharges, les tendances du marché, les politiques environnementales et les conditions économiques mondiales jouent un rôle crucial. Ces variations reflètent la nécessité d'une compréhension et d'une anticipation de ces facteurs pour une gestion efficace des coûts d'import et d'export de marchandises.

Qu'est-ce que les GRI ?

augmentations de pris transport de fret maritime

Déryptage des éléments clés qui entraînent la révision des tarifs de fret maritime

Le transport de fret par voie maritime est régulièrement sujet à des ajustements tarifaires connus sous le nom de General Rate Increase (GRI). Ces augmentations sont décidées par les compagnies maritimes pour répondre à l'évolution de leurs coûts opérationnels.
Ces augmentations tarifaires sont généralement annoncées quelques semaines à l'avance. Elles peuvent varier en fonction des routes, des types de service et des catégories de conteneurs.

Pour 2024, divers ajustements tarifaires sont prévus, en réponse à un contexte économique changeant, où les coûts de carburant fluctuants, les politiques environnementales ou encore les changements réglementaires ont une influence significative sur les prix du transport.

 

Transport maritime : quelles augmentations tarifaires en 2024 ?

Les compagnies maritimes principales ont annoncé une augmentation générale des tarifs (GRI) pour le début 2024, impactant notamment les routes commerciales reliant l'Asie à l'Europe. Ces augmentations, qui s'ajoutent à une série d'ajustements depuis novembre 2023, soulignent la volonté des compagnies de rétablir les tarifs face à une demande croissante et aux défis économiques actuels.

Concernant les routes commerciales, des augmentations importantes toucheront notamment l'axe Asie-Europe.

Routes commerciales affectées par les GRI

  • L'axe Asie-Europe (route de la soie maritime) : cette route relie les ports majeurs d'Asie, tels que Shanghai, Singapour et Hong Kong, aux ports européens.
     
  • La route transpacifique : connectant l'Asie à l'Amérique du Nord, cette route commerciale est l'une des plus fréquentées, desservant les ports de la côte ouest des États-Unis et du Canada, tels que Los Angeles, Long Beach et Vancouver.

GRI annoncées par les compagnies

En réponse aux résultats financiers décevants observés au troisième et quatrième trimestres, les armateurs se sont vus contraints de prendre des mesures correctives.

 

La plupart des carriers annonce l’application d’une GRI à compter du 1er janvier sur le trade Asie vers le nord de l'Europe et la Méditerranée occidentale qui approche, voir dépasse, les 3 000 dollars par conteneur de 40 pieds.

Ces augmentations sont le résultat d’un programme intensif de blank sailings. Celle-ci sera maintenue au moins jusqu’au nouvel an chinois (10 février 2024) voir bien au-delà, permettant de dégrader le niveau de service (conteneurs laissés à quai, congestion portuaire, pénurie d’équipement) et créer artificiellement une rareté de l’offre en dépit de la nouvelle capacité qui entre progressivement sur le marché.

 

Surcharge et GRI : quelle différence ?

Les GRIs sont des ajustements tarifaires distincts des surcharges mais sont parfois perçus par les expéditeurs comme faisant partie de l'ensemble des coûts additionnels qu'ils doivent payer pour le transport de leurs marchandises.

Surcharges et GRI peuvent tous deux avoir un impact significatif sur le coût total du transport maritime pour les exportateurs et les importateurs.

Principales surcharges du transport maritime

  • Peak Season Surcharge (PSS) : cette surcharge est souvent imposée durant la haute saison de transport, lorsque la demande dépasse l'offre et entraîne une augmentation des coûts.
  • Currency Adjustment Factor (CAF) : cette surcharge est appliquée pour compenser les pertes ou les gains liés aux fluctuations des taux de change entre les devises.
  • Congestion Surcharge : facturée lorsqu'il y a un encombrement au port de destination ou de départ entraînant des retards et des coûts supplémentaires.
  • Bunker Adjustment Factor (BAF) : cette surcharge est ajustée en fonction des fluctuations des prix du carburant (bunker).
  • Emergency Bunker Surcharge (EBS) : cette surcharge similaire au BAF, est une mesure temporaire en réponse à des hausses soudaines et imprévues des prix du carburant.
     

Impact du Nouvel An Chinois sur les taux de fret

La période précédant le Nouvel An chinois (qui se déroulera le 10 février 2024) est souvent marquée par une augmentation des volumes de fret, ce qui entraîne une hausse des tarifs, généralement sous forme de PSS.

Des augmentations tarifaires doivent donc être anticipées pour éviter les surprises et sécuriser l'espace nécessaire aux envois de marchandises. Une planification avancée en coordination avec les usines chinoise permettrait notamment de fixer au plus juste les quantités et les dates de disponibilité des cargaisons.

Impact de l'entrée du transport maritime dans le SEQE de l'UE

taxe carbone transport maritime de marchandises

L'entrée du transport maritime dans le SEQE (Système d'Échange de Quotas d'Émission) de l'Union européenne au 1er janvier 2024 aura un impact tarifaire significatif sur le secteur.

Pour les compagnies maritimes, cette mise en conformité aux réglementations de l'UE impliquera des coûts supplémentaires importants. En effet, si une entreprise dépasse son quota d'émissions carbone, elle devra acheter des droits d'émission supplémentaires sur le marché. Ces coûts supplémentaires pourraient être répercutés sous forme de hausse des tarifs.

Impact de la sécheresse au Canal de Panama

La sécheresse historique affectant le Canal de Panama, axe clé du commerce international entre l'Asie, l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud, a forcé l'administration du canal à restreindre la taille et le poids des navires. En conséquence, certains navires, particulièrement ceux avec un grand tirant d'eau, peuvent être incapables de traverser le canal, les obligeant à transporter moins de cargaison ou à emprunter des itinéraires alternatifs.
 

Pour les importateurs et exportateurs, la redirection des navires pour éviter le canal de Panama signifie qu'ils pourraient faire face à des surcharges supplémentaires telle qu'une Panama Canal Emergency surcharge (PCES). Les routes alternatives, telles que le passage par le canal de Suez ou par le Cap de Bonne-Espérance en Afrique, entraîneraient des délais plus longs, une consommation de carburant plus élevée et des coûts logistiques additionnels.

 

Une question ? un conseil ?

Il est essentiel de rappeler que ces facteurs ne sont pas les seuls à influencer les coûts du transport maritime. Les dynamiques du marché, les coûts opérationnels, les politiques réglementaires, les conditions géopolitiques et les événements imprévus jouent également un rôle crucial dans la formation des tarifs de fret.

Alors que nous nous approchons de 2024, nous recommandons aux importateurs et aux exportateurs de bien planifier à l'avance leurs acheminements de fret. Pour plus d'informations sur les coûts des expéditions de marchandises, nous vous invitons à contacter nos experts ou consulter les dernières mises à jour de notre blog.

Nos experts sont là pour vous accompagner

transport multimodal de fret international

Notre service client est à votre disposition pour répondre à vos questions, vous donner des conseils par e-mail ou par téléphone.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Conditions Générales de Vente