#PEOPLE INSPIRED

Notre Groupe s'engage dans la préservation de son écosystème


Journée Mondiale des Abeilles

Actualités

Le saviez-vous ? Notre Groupe récolte son propre miel. La sauvegarde des abeilles est essentielle, elles sont les garantes de la biodiversités. #JournéeMondialeDesAbeilles

Démarche de protection des abeilles

Dans le cadre de sa Démarche Développement Durable et de sa certification ISO 14001, Crystal Group a décidé de parrainer une ruche et d’offrir un refuge à deux colonies de plus de 40 000 abeilles chacune en installant deux ruches au sein de son siège de Roissy en France.

Cette démarche éco-responsable permet de mettre en action l'engagement du Groupe en faveur de la protection de l'environnement.

Une cohabitation pacifique

L’espèce sélectionnée est reconnue pour sa douceur et son faible instinct de piqûre.

Une communication auprès des collaborateurs du groupe a également permis de limiter le risque, en donnant des conseils sur les comportements à adopter. Les cas de piqûres sont extrêmement rares et très souvent bénins.

Les salariés ayant déclaré des allergies ont été informés de la procédure à suivre et une trousse de secours reste toujours à disposition !

Le miel de Crystal Group

Pour son miel, Crystal Group a sélectionné l’abeille Buckfast :

Il s'agit d'une abeille à miel issue d’un croisement créé dans l'abbaye du même nom (à Buckfastleigh, Devon), par le frère Adam, moine en charge de la miellerie.

Excellente butineuse, vigoureuse, propre, peu agressive et très productive, l’abeille Buckfast  bénéficie de toutes les qualités requises pour un excellent miel.

 

Pourquoi protéger les abeilles ?

  • 35% de nos ressources alimentaires dépendent des insectes et à 80% des abeilles.
  • Sans abeilles, notre régime alimentaire deviendrait très monotone. Sans oublier bien sûr que nous n’aurions plus de miel !

Une question de biodiversité :

Ce déséquilibre se répercute sur la chaîne de la vie. Fragilisée, l’abeille se développe mal, se reproduit mal, et par voie de conséquence la pollinisation diminue. Dès lors, les espèces végétales se reproduisent moins, les graines, les fruits et les baies se raréfient privant oiseaux et petits mammifères d’une nourriture naturelle indispensable. La biodiversité est menacée à son tour.

 

Un bio-indicateur fiable :

L’abeille est un formidable indicateur qui se déplace non seulement dans les airs mais se pose également sur le sol et les végétaux. Ses habitudes de butinage permettent de définir des zones circonscrites intéressantes pour mesurer exactement ce qui peut être attribué au site de l’entreprise. L’indice « Abeille » permet ensuite de communiquer sur les résultats obtenus de manière simple et efficace auprès du public. La bio-surveillance propose une approche pédagogique de la surveillance environnementale.

Quelles sont les menaces pour les abeilles?

  • Des intoxications massives et brutales, dues à certains produits chimiques peuvent décimer les abeilles.

  • L’agriculture intensive a généralisé les engrais et les substances insecticides comme les insecticides systémiques neurotoxiques, qui se diffusent dans toute la plante au fur et mesure de sa croissance, y compris dans les fleurs que butinent les abeilles.

  • Confrontées à des résidus même infinitésimaux, les abeilles sont désorientées, se refroidissent et ne retrouvent plus leurs ruches. Leur système immunitaire étant affaibli, elles peuvent aussi développer des maladies neurodégénératives qui entraînent la mort en quelques jours.

  • Des maladies contagieuses et des parasites, qui se propagent rapidement.

  • Comme tous les êtres vivants, les abeilles peuvent être victimes de maladies plus ou moins graves, comme les loques (bactéries souillant la nourriture des abeilles), qui s’attaquent au couvain.

  • Le varroa : un véritable vampire des ruchers.

  • Le varroa est un acarien visible à l’ œil nu. Il s’attaque aux ouvrières et bourdons adultes, mais également aux larves. La femelle varroa très prolifique pond ses œufs dans les cellules de couvain, ainsi les jeunes parasitent les larves pour se développer à leurs dépens.

  • Depuis peu, une nouvelle espèce de frelon, le frelon asiatique se propage à toute allure sur notre territoire.
  • Particulièrement agressif, y compris à l’égard de l’homme s’il est dérangé, c’est un épouvantable prédateur pour les abeilles dont il aime se régaler.
  • Une dizaine de frelons en vol stationnaire suffisent à décimer une colonie en quelques jours.

Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.