Blog

Depuis le 1er janvier 2017 et afin de renforcer l’attractivité des investissements étrangers en France, l'autoliquidation de la TVA à l'importation (ATVAI) est ouverte à tous les assujettis à la TVA qui réalisent des importations en France.

N'oubliez-pas de renouveler votre autorisation d'autoliquidation !

Le principe de reconduction tacite ne s’applique pas pour les opérateurs ayant bénéficié de l’autoliquidation de la TVA avant le 31 décembre 2016. Une nouvelle demande auprès des services douaniers s’impose à l’issue des trois années suivant la première autorisation.

Nous sommes là pour vous accompagner !

NB : les entreprises ayant obtenu l’autoliquidation de la TVA après le 31 décembre 2016 ne sont pas concernées, pour elles une reconduction tacite s’applique à l’issue des trois années suivant la première autorisation.

Pourquoi opter pour une procédure d'autoliquidation de la TVA à l'importation ?

L’autoliquidation de la TVA est une simplification douanière permettant aux opérateurs européens d’importer depuis des pays hors UE sans acquitter la TVA aux services douaniers

En effet, les importations en France de produits en provenance de pays situés en dehors de l’Union européenne sont soumises à la TVA. Cette taxe est à verser aux douanes françaises, et peut être ensuite déduite sur la déclaration de TVA. Les sommes doivent être avancées par l’entreprise (ou le transitaire qui les refacture à l’importateur) en attendant le remboursement.

L’autoliquidation de la TVA permet de supprimer cette avance de trésorerie. Le montant de la taxe devra être reporté/différé sur la déclaration périodique de chiffre d’affaires (CA3).

Quels opérateurs sont éligibles ?

  • Les Opérateurs établis ou non sur le territoire douanier de l’UE disposant d’un numéro de TVA intracommunautaire valide
  • Les opérateurs non établis sur le territoire douanier de l’UE ayant recours à :
    • - Un représentant en douane bénéficiant d’une autorisation OEA (opérateur économique agrée) « simplifications douanières » valide.
    • - Un représentant fiscal établi en France.

Quels gains pour les opérateurs ?

Gain économique :

Les opérateurs européens bénéficiant de l’autoliquidation ne sont plus dans l’obligation de décaisser de TVA aux autorités douanières lors de leurs importations. Cela impacte favorablement l’état de leur trésorerie.

Par ailleurs, n’ayant pas à régler la TVA, les entreprises peuvent bénéficier d’une diminution des encours fournisseurs en parallèle d’un accroissement des encours transitaires.

Gain de temps :

Une fois l’autorisation de l’autoliquidation de la TVA délivrée, les opérateurs ont uniquement à effectuer une déclaration mensuelle sur le CA3.

Aucune autre démarche n’est requise.

Conditions à remplir (applicables jusqu’au 31 décembre 2019) :

Opérateurs établis dans l’Union européenne :

  • Effectuer un minimum de 4 importations au sein de l’UE au cours des 12 derniers mois précédant la demande :  cela concerne uniquement les déclarations de mise à la consommation et non des opérations de transit.
  • Disposer d’un système de gestion des écritures douanières et fiscales permettant le suivi des importations. Une fois l’autorisation délivrée, aucune vérification n’est effectuée lors des déclarations, cependant en cas de contrôle, l’opérateur doit être en mesure de justifier les incohérences ou les écarts identifiés.
  • Attester d’une solvabilité financière satisfaisante durant les 12 derniers mois précédant la demande : cette condition est remplie si l’opérateur n’a aucunement fait l’objet de non-paiement auprès des autorités douanières ou encore de procédures collectives.
  • Justifier d’une absence d’infractions aux dispositions douanières et fiscales : l’opérateur n’a aucun document justificatif à fournir, la responsabilité de vérification est incombée aux autorités douanières.

NB : ces conditions sont réputées remplies pour les assujettis ayant le statut d’Opérateur Economique Agrée (OEA).

Opérateurs non établis dans l’UE :

Ils « devront impérativement dédouaner par l'intermédiaire d'un représentant en douane titulaire d'une OEA agréé simplifications douanières valide ».

Modulation des conditions applicables à compter du 1er Janvier 2020 :

La loi de finance 2019 modifie les règles relatives à l’autorisation d’autoliquidation de la TVA en douane.

La règle des 4 importations n’est plus requise pour Les sociétés ayant plus d’un an d’ancienneté, cependant, les entreprises ayant moins de 12 mois devront toujours remplir les conditions précédemment énoncées.

Mise en place d’une condition de moralité :

l’absence d’infractions douanières et fiscales graves est étendue au dirigeant de la société souhaitant bénéficier de l’autoliquidation.

L’opérateur pourra obtenir un délai additionnel d’un mois pour reporter la TVA due à l’import s’il est en mesure de démontrer qu’il ne possédait pas la déclaration d’importation sur laquelle il figure comme destinataire réel au moment de l’établissement de la déclaration de TVA.

Nos experts sont là pour vous accompagner

Notre service client est disponible 24/7 pour répondre à vos questions, vous donner des conseils par e-mail ou par téléphone.

Contactez-nous ▸


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.